Arrêtez de vous mettre la pression ! Une obsession typiquement occidentale ?

Mais comment se fait-il que cette obsession de la performance soit apparemment si ancrée en nous ? Est-elle inscrite dans nos gènes ? Pas sûr... Livré à lui-même l'être humain semblerait plutôt avoir une certaine tendance à la paresse, non ?

En réalité, il semblerait que ce soit plutôt la société qui nous ait formatés, et ce depuis notre plus tendre enfance, explique Benoît de Saint-Girons, un ex-performeur repenti, auteur du livre "L'obsession de la performance". "Dans notre société occidentale, la performance est comme un dogme universel auquel nous sommes conditionnés depuis l'enfance : il faut avoir de bonnes notes à l'école, réussir les concours pour entrer dans les établissements les plus prometteurs... A l'âge adulte, le monde économique actuel nous conditionne également à essayer d'être toujours plus performants. Mais cela n'est pas récent : ce concept de performance est directement issu de la fameuse loi de la jungle où seuls les plus forts s'en sortent. Mais au fond, ce n'est pas vrai, aucune loi de ce type ne régit le fonctionnement du monde. Au contraire, l'entraide constitue un facteur d'évolution plus fort que la loi de la jungle."

Dans d'autres sociétés moins occidentalisées, dans certains pays d'Afrique ou d'Asie par exemple, l'obsession de la performance semble moins présente. Certains modèles prônent au contraire le fait de prendre le temps de vivre et la solidarité, entre jeunes et anciens notamment. La course au "toujours plus" peut même y être vue comme une sorte d'aberration ou un manque de sagesse qui fait sourire. Sans être typiquement occidental, le culte de la performance s'y est donc taillé une place de choix et il faut fournir un véritable effort pour ne pas s'y soumettre.

Sommaire