Arrêtez de vous mettre la pression ! Journée type d'une performeuse

Ca commence au réveil. A peine la sonnerie éteinte, vous sautez du lit et filez sous la douche, puis vous maquillez et vous habillez pour "présenter" le mieux possible. Un café rapidement avalé pour être opérationnelle le plus rapidement possible et hop : vous courez jusqu'au métro. Vous êtes levée depuis 18 minutes et 30 secondes et vous prenez place, non sans vous être précipitée devant le wagon le moins bondé et avoir joué des coudes pour réussir à poser vos fesses sur une place assise. Ouf. Ca commence bien, vous êtes dans un bon jour.

Arrivée au bureau, 8h58. Avant le boss : yes ! Grrr, votre ordinateur met au moins une demi-seconde à réaliser que vous avez appuyé sur "on", c'est inadmissible. Prendre le temps de dire bonjour en allant prendre un café ? Ca ne vous viendrait même pas à l'idée. D'ailleurs il est déjà 9h, il est temps de se mettre au travail et d'abattre un maximum de boulot avant de la fin de la journée. Pour pouvoir quitter le bureau fière de vous et sous le regard approbateur de Julius le boss. Enfin non, d'ailleurs, parce qu'à vouloir en faire un maximum, en général, il quitte le bureau avant vous, Julius. Mais c'est normal, vous êtes jeune, vous dites-vous. Vous avez encore tout à prouver et vous y consacrer toute votre énergie. Prouver quoi exactement, vous n'en êtes pas bien sûre, mais ce qui l'est, en revanche, c'est que Julius apprécie votre enthousiasme. Et vous appréciez que Julius vous apprécie. La promotion, c'est pour bientôt, vous le sentez et vous en êtes toute émoustillée.

Une fois sortie du bureau, non, la journée n'est pas finie, loin de là. Vous courez vers votre cours de cuisine. Eh oui, vous avez décidé de devenir une hôte de maison irréprochable. D'ailleurs, vous ambitionnez, à la fin de votre cours, de vous inscrire pour "Un dîner presque parfait". Demain, c'est salle de gym, comme trois fois par semaine. Ben oui, vous voulez aussi un corps parfait. Ca devrait vous aider à trouver le Prince Charmant le plus parfait possible ça non ?

 

Obsédée par la réussite

Une variante : vous avez déjà trouvé le fameux Prince Charmant et vous avez même procréé. Non, vous ne pouvez pas vous reposer sur vos lauriers. Au contraire, votre tache est multipliée par le nombre d'enfants. Eh oui, il faut bien qu'ils soient performants eux aussi, alors vous multipliez les cours de soutien et autres solfège, piano, équitation, natation et même anglais, dès 4 ans. De vraies éponges à cet âge-là, paraît-il.

 

Bref, vous avez probablement compris le message : sans même en avoir réellement conscience, nous sommes obsédés par l'idée de "réussir" : faire mieux, être le meilleur, gagner, gagner plus même, que le voisin, que les parents, que sa meilleure amie... Partir en vacances dans le pays le plus paradisiaque possible, ramener le plus de contrats possible, plus, plus, plus ! Et c'est valable dans tous les domaines de la vie, aussi bien professionnels que personnels... Ce qui explique peut-être que vous vous sentiez parfois exténuée, épuisée, vide, en rupture d'énergie...

Sommaire