Arrêtez de vous mettre la pression ! Des complications potentiellement graves

L'ennui, c'est que cette obsession de la performance peut parfois déraper et engendrer des problèmes beaucoup plus graves.

 Le célèbre burn-out, maladie des temps modernes, est un pur produit de cette obsession de la performance. L'employé modèle accepte de plus en plus de travail, il se donne à fond pour tenter de surmonter l'insurmontable. Souvent même, il adore ça, il adore travailler, même si c'est au détriment d'une vie privée qui part en lambeaux. Jusqu'au jour où la machine s'enraye, souvent tout d'un coup. Il est brûlé de l'intérieur, comme l'illustre si bien cette expression anglophone, vidé d'avoir trop travaillé, ce qui se ressent à la fois physiquement et moralement. Le burn-out entraîne souvent un arrêt de travail assez long et parfois un changement de vie assez radical, une fois que l'intéressé prend conscience que cette vie ne lui convient pas.

 Parfois, c'est une dépression qui peut terrasser la personne concernée. Impression de ne pas être à la hauteur de la tache qu'on lui a confiée, sensation que la vie professionnelle empiète trop sur la vie privée, réprimandes du manager, absence de reconnaissance du travail accompli... "Il y a un moment où certains craquent, explique Benoît de Saint-Girons. Cela peut mener à des événements dramatiques, comme l'actualité le prouve régulièrement. Sans aller jusque-là, il est normal qu'on en ait marre de cette pression. Si l'on ne s'exprime pas, on finit par exploser."

 A la maison, la tentation du mensonge et de la dissimulation guettent. Comment avouer qu'on n'a pas les moyens d'offrir ce fameux écran plat que possède pourtant le voisin Albert ? Alors on va faire croire que oui et contracter un emprunt à taux pas très intéressant du tout. Ou s'offrir des vacances, du matériel à crédit... Bref, mener un train de vie que l'on ne peut pas se permettre. Sauf qu'à un moment ou à un autre, la réalité finit par rattraper la fiction et, généralement, ça fait mal.

 Pire : certains vont jusqu'à s'imaginer une vie de rêve, qu'ils vendent à leurs proches. Pensons, pour prendre un exemple célèbre, au "Docteur" Roman qui est parvenu à faire croire à toute sa famille, parents, femme, enfants, qu'il était médecin pour l'OMS. Lorsque sa supercherie fut sur le point d'être découverte, il ne trouva d'autre solution que de tuer ses proches, plutôt que de leur avouer la vérité. Heureusement, ce type de situation est exceptionnel. Mais avouons que l'on a tous été tenté, un jour ou l'autre, d'embellir une situation, pour ne pas avoir l'air plus niaise que les autres, non ?

 

Sommaire