Arrêtez de vous mettre la pression ! Chercher l'excellence est souvent rémunérateur

 

Si la recherche du toujours mieux est si présente dans nos vie c'est probablement aussi parce qu'elle nous apporte quelque satisfaction.

 Il y a d'abord la satisfaction personnelle du dépassement de soi. Faire mieux, réussir à repousser les limites, progresser... Toutes ces notions sont plutôt gratifiantes et font généralement du bien à notre égo. A condition de réussir, évidemment... Sinon c'est la porte ouverte aux remises en question.

 Etre performant c'est aussi, souvent, obtenir la reconnaissance de ses pairs, voire leur admiration. Et ça, encore une fois, ça fait du bien à l'égo. On a tous besoin de voir notre travail reconnu, plutôt que de se sentir la brebis galeuse de l'entreprise, sous prétexte qu'on n'abat pas autant de travail, ou pas aussi bien, que les autres.

 Ne négligeons pas cet aspect essentiel dans la problématique : pour beaucoup d'entre nous, être performant est souvent synonyme d'enrichissement. Le but est souvent d'accéder à un poste plus rémunérateur. Parce que l'argent, si, comme chacun sait, il ne fait pas le bonheur, il faut tout de même avouer qu'il y contribue souvent, du moins dans la société occidentale. C'est un peu plus facile de sourire quand on vit dans un appartement agréable, avec un frigo plein et des vacances à Bora Bora ou aux îles Grenadine deux fois par an que quand on tire le diable par la queue et qu'on ne sait pas ce qu'on mangera au prochain repas, non ? Sans compter qu'avoir de l'argent, c'est aussi s'assurer un certain ascendant sur les autres, ce qui peut être considéré comme attirant.

 Mais celui qui a le plus à gagner à faire de la performance le but ultime, c'est le "système" dans lequel nous vivons, explique Benoît de Saint-Girons : "Si nous réussissons à être de plus en plus performants, ce sont nos employeurs qui en récoltent les fruits. Si au contraire nous n'y parvenons pas, alors nous allons consommer pour essayer de devenir "meilleurs" : régimes, costimétiques, etc. Et remplir le vide en achetant toutes sortes d'équipement. C'est donc encore une fois le système qui en profitera."

 

Sommaire