Arrêtez de vous mettre la pression ! Changer de travail pour aller mieux ?

 

L'ennui c'est que, dans les faits, si vous annoncez à votre boss que vous avez décidé d'en faire moins car vous refusez d'être victime de ce système de course à la performance qui vous opprime... Il risque de ne pas apprécier à sa juste valeur ce sursaut de lucidité. Parfois (à vrai dire, assez souvent), votre envie de prendre du recul va donc passer par un changement de profession. "Attention, je ne dis pas que c'est la solution pour tout le monde, tempère Benoît de Saint-Girons. Ceux qui sont épanouis dans leur travail n'ont pas de raison d'en changer. Mais si l'on fait un métier oppressant, que l'on ne se sent plus à l'aise dans ce milieu, alors il faut songer sérieusement à changer de voie et choisir un métier où l'on a plus de marge de manœuvre. Il y en a des tas, contrairement à ce qu'on pense. On peut monter sa propre structure, s'orienter vers le bien-être ou encore le développement durable, avoir une activité à temps partiel... La clé, c'est de retrouver ses vraies envies, de faire coïncider travail et vacances. Si on aime ce qu'on fait, on se sentira bien."

Parfois, sans aller jusque-là, il suffira tout bêtement de changer d'entreprise. Vous n'êtes pas sans savoir que certaines ont plus tendance à vous pressurer que d'autres. "Elles sont passées de la notion de développement personnel à celle de développement du personnel. Avec tous ces coachs en entreprise qui sont à la mode, on masque le problème : on suggère qu'il ne vient pas de l'entreprise, mais du personnel, qu'il faut donc coacher." Ce n'est évidemment pas le cas partout. Prospectez, posez des questions, tâchez de trouver une entreprise dont la philosophie corresponde à votre nouvelle façon d'envisager la vie. Si si, il y en a !

Un temps pour tout

Se pose le fameux problème économique, notamment si on a une famille à charge. "Je ne dis pas que c'est facile, insiste Benoît de Saint-Girons, mais il y a toujours moyen de trouver quelque chose qui nous convient mieux sans mettre sa vie et celle de ses proches en péril. A un moment donné, si l'on veut vraiment changer les choses, changer de style de vie, il faut arrêter de se trouver de fausses excuses."

"Ceci dit, il y a un temps pour tout. Il ne me semble pas anormal, en début de carrière, de vouloir tout faire pour progresser rapidement. Moi-même, il fut un temps où j'étais un jeune cadre dynamique. Il ne faut pas brusquer les choses : quand vous en aurez marre de cette vie, alors vous trouverez l'énergie d'en changer."

Sommaire