Les femmes sont romantiques

les femmes, romantiques ?
Les femmes, romantiques ? © Samoth - Fotolia.com

Elles aiment la Belle au bois dormant, le clair de lune, les sonnets, les gondoles et les gondoliers. Si on les écoute, les mariages se font obligatoirement en meringues bien blanches et les déclarations qui précèdent, à l'aide de roses bien rouges.

D'où le conseil sempiternellement rabâché par tous les ouvrages de "thérapie conjugale" : pour prouver à une femme que vous l'aimez, achetez-lui de temps à autre des fleurs, des chocolats, une place d'opéra... de ces romantiques petits riens qui vous transformeront instantanément en prince charmant. Résultat : le jour où un homme vous offrira une blanquette de veau maison au lieu d'un sempiternel bouquet, une moto à la place d'un bijou voyant ou bien un bouquin vraiment drôle et pas un parfum industriel, ce jour-là vous avez de réelles chances d'être conquise...

Les femmes, dit-on, auraient un plus grand besoin d'engagement et de fidélité. C'était peut-être vrai au temps où un mari équivalait surtout à une situation sociale et où les "jeunes filles à marier" étaient priées de se montrer les plus avenantes et les plus ignorantes possibles. Mais aujourd'hui ? Dans la majorité des cas, ce sont les femmes qui prennent l'initiative du divorce. Si elles sont un peu moins nombreuses que les hommes à être infidèles (39% contre 24%, selon l'IFOP), elles sont quand même deux fois plus qu'il y a trente ans, et ne devraient donc pas tarder à faire jeu égal sur ce terrain.