Les femmes ont un métabolisme différent

les femmes et les hommes n'ont pas le même métabolisme.
Les femmes et les hommes n'ont pas le même métabolisme. © RG - Fotolia.com

S'il ne devait avoir qu'une différence entre hommes et femmes, ce serait celle-là, et combien importante : la graisse. .

Chez ces messieurs, sur l'ordre de la testostérone, les cellules graisseuses vont aller s'installer en haut du corps : cou, épaule, poitrine, et ventre. Chez les femmes en revanche, elles préféreront emménager dans le bas, et vous les retrouverez à leur aise dans les fesses, les hanches et les cuisses. On parle donc de silhouette "androïde" et "gynoïde". Mais une injustice demeure : les femmes sont globalement plus grasses, puisqu'environ 20 % de leur poids est constitué de tissus adipeux, contre 12 % chez les hommes.

Autre calamité bien connue : la cellulite. Si quelques rares hommes connaissent aussi ce calvaire, l'élégante peau d'orange reste majoritairement un problème féminin. Ces messieurs se rattrapent sur le bide caractéristique du buveur de bière et les "poignées d'amour" - phénomène moyennement ragoûtant mais doté d'un nom charmant.

L'injustice la plus forte reste quand même placée ailleurs : il s'agit du regard et de la pression sociale. Qui n'a pas vu une fille faisant du 36 déclarant à l'achat de son maillot de bain qu'elle allait entamer un régime, tandis qu'un barbu déclarait en tapant sur son ventre gonflé "bof, bien sûr que tout ça c'est du muscle !"