Partager cet article

RSS
Sommaire

En savoir plus

 
Une thérapie de couple peut durer plus d'un an.© Images
 

A qui s'adresse la thérapie de couple :

D'une durée assez longue (de un à trois ans en moyenne), la thérapie de couple, à ne pas confondre avec la médiation familiale, demande un réel investissement. "Beaucoup de couples viennent me voir mais tous ne sont pas mûrs pour la thérapie de couple. Pour preuve, ces six derniers mois, sur les 15 nouveaux couples qui ont franchi la porte de mon cabinet, seuls trois d'entre eux ont entamé une thérapie", souligne Colette Braem, psychologue clinicienne et thérapeute de couple.
Avant de se lancer dans une telle aventure, un temps d'investigation est nécessaire. Ce n'est qu'à la fin de deux ou trois consultations préliminaires que le professionnel pourra déterminer si oui ou non la thérapie de couple est envisageable. "Il faut, au préalable, connaître la façon dont le couple envisage le dispositif, être certain que chacun des partenaires est fortement investi dans cette démarche. Quant à la dimension conflictuelle, elle ne doit pas être prédominante", explique la thérapeute.
Au terme de ces entretiens, seuls quelques couples choisiront d'entamer une thérapie. D'autres se sépareront ou se tourneront vers une psychothérapie individuelle.

Pourquoi une thérapie de couple ?

Qu'il soit ensemble depuis 2 ou 30 ans, avec ou sans enfants, les couples en souffrance ont ce sentiment insupportable de ne plus avoir de valeur aux yeux de l'autre, selon la psychologue : "J'ai connu un couple d'une soixantaine d'années, marié depuis 35 ans qui était arrivé à un état de souffrance intolérable. Ils se sentaient chacun incompris, frustrés, ne communiquaient plus et avaient cette terrible impression de ne plus apporter de joie à l'autre."
De cette souffrance quotidienne, peuvent naître des situations extrêmes allant des disputes incessantes à la relation extra-conjugale en passant par les problèmes sexuels et la perte de sentiments. Si la rupture est parfois la seule issue possible, la thérapie de couple peut l'éviter. Avec, à la clé, "des résultats parfois miraculeux", souligne Colette Braem.


Magazine Psycho Envoyer Imprimer Haut de page

A VOIR EGALEMENT
Votre avis sur cette publicité