10 choses à savoir sur les rêves Les rêves lucides pour diminuer les cauchemars

certaines personnes disent pouvoir contrôler leurs rêves, on parle alors de
Certaines personnes disent pouvoir contrôler leurs rêves, on parle alors de "rêves lucides". © Amelia Fox - Fotolia.com

Le sujet est compliqué et soumis à de nombreux avis souvent contradictoires. Des expériences réalisées en 1860 par le marquis Léon d'Hervey de Saint-Denys ont montré qu'à l'époque déjà le contrôle du rêve était source de questionnements. Il habite alors à Paris mais, par le biais d'odeurs propres à son lieu de vacances déposées à proximité de son lit, il parvient à rêver de cette région.

Il va même jusqu'à prétendre diriger les événements de son rêve en racontant des exercices qu'il pratique lorsqu'il est éveillé et qui lui permettent de savoir s'il rêve ou non et donc de prendre le contrôle de ses songes. Ce sont les premiers récits des "rêves lucides".

Expériences sans preuves

Pourtant, ces expériences ne peuvent pas être prouvées et les scientifiques sont perplexes sur le sujet. Des études ont lieu avec des personnes volontaires sur ces rêves appelés lucides mais le scepticisme l'emporte devant le mystère que représentent les rêves. Car en général le rêveur ne se rend pas compte qu'il rêve, il n'est pas lucide. Mais il est possible, selon le marquis, d'apprendre à reconnaitre en rêvant qu'on est dans un rêve, de "contrôler" les événements du rêve et donc d'être dans une sorte de vie parallèle. Mais si le rêveur prend trop au sérieux cette "seconde vie", les troubles psychologiques ne sont pas loin. 

Reste que certains psychologues tentent d'apprendre à leurs patients des techniques de "rêves lucides" voués à diminuer la fréquence des cauchemars (par exemple pour les enfants) puisqu'il s'agit d'une sorte de contrôle préventif du contenu des rêves permettant de savoir pendant le rêve qu'il ne s'agit pas du monde réel. Ainsi le rêveur sait qu'il rêve, il peut profiter et contrôler son rêve, repoussant les monstres des cauchemars sans avoir peur.

Sommaire