10 choses à savoir sur les rêves Rôle mystérieux et toujours indéfini

les nourrissons ont des phases de sommeil paradoxal beaucoup plus longues que
Les nourrissons ont des phases de sommeil paradoxal beaucoup plus longues que les adultes. © Dalia Drulia - Fotolia.com

C'est une question fondamentale qui a toujours intrigué les humains : pourquoi rêve-t-on ? Dans certaines cultures le rêve est supposé prémonitoire et les grands rêveurs sont considérés comme devins.

Physiologiquement, le rêve aurait un but pédagogique : il aiderait à assimiler les nouveaux apprentissages. Les études scientifiques ont montré que les nouveau-nés ont des phases de sommeil paradoxal beaucoup plus longues que les adultes. Ces phases pourraient être utiles pour la maturation du système nerveux.

Orientation, souvenirs

Des études sur les rats ont montré que les animaux privés de sommeil paradoxal avaient plus de difficultés à s'orienter dans un labyrinthe que ceux qui avaient un sommeil complet. Le rêve sert peut-être à l'apprentissage mais aussi à la consolidation des souvenirs.

Mais ces résultats n'ont pas été prouvés chez l'Homme, les rêves conservent donc une grande part de mystère. Néanmoins, on sait que l'évolution des êtres vivants se fait en sélectionnant ce qui peut être utile à la survie de l'espèce et en éliminant ce qui peut l'affaiblir. Le rêve a donc vraisemblablement un rôle dans notre vie et aussi dans celles des animaux.

 Le conditionnel reste indispensable car aucune étude aussi bien psychologique que scientifique n'a permis de découvrir le rôle du rêve et la raison pour laquelle il subsiste lors de la sélection naturelle.

Sommaire