Tout pour maîtriser ses émotions La peur de l'inconnu

il est possible d'anticiper la peur pour mieux l'appréhender.
Il est possible d'anticiper la peur pour mieux l'appréhender. © Stockbyte/Thinkstock

La peur est un réflexe animal que nous avons gardé au fil de notre évolution. Et bien heureux nous en sommes, car cette émotion nous permet de savoir quand des mesures de protection doivent être prises.

Si la peur indique un danger, elle permet surtout de l'anticiper et donc d'y réfléchir pour l'éviter à tout prix. C'est très salvateur !

La peur est généralement liée au futur, à une crainte de ce qui pourrait ou va arriver. C'est l'inconnu qui est alors effrayant et nous inquiète de façon justifiée ou non.

La peur peut, parfois, être liée à un événement traumatisant du passé, de l'enfance. Dans ce cas-là, ce n'est pas l'inconnu mais au contraire un contexte que nous craignons.

Solution : anticipez-la !

La solution pour maîtriser sa peur est de la comprendre. Ainsi on réfléchit aux armes dont on dispose pour se défendre.

Comme le chat qui part se cacher ou fait le dos rond, nous ressentons le besoin d'agir et de ne pas rester inerte devant un potentiel danger. Ainsi, on peut se préparer à l'affronter, de façon intelligente, par exemple en se demandant ce qui peut arriver de pire dans cette situation qui nous effraie.

La peur n'est pas réservée aux enfants, elle existe aussi à l'âge adulte : lorsque nous commençons un nouveau travail, une nouvelle relation, etc. Les questions sont nombreuses et les peurs parfois irraisonnées.

La bonne chose à faire est d'évaluer la probabilité que le pire arrive. Comment peut se passer la pire première journée de travail ? Quels sont les risques que je prends en tombant amoureuse de cet homme ? Mais l'analyse évitera aussi que la peur, pas toujours justifiée, ne revienne à chaque fois que la situation se présentera. 

Sommaire