Tout pour maîtriser ses émotions L'ennui, une panne de curiosité

la fatigue et l'ennui sont souvent associés.
La fatigue et l'ennui sont souvent associés. © Gina Sanders/Fotolia.com

L'ennui ne dépend que de vous. Ce ne sont pas les autres qui sont ennuyeux, c'est vous qui êtes démotivée.

Il peut y avoir deux causes. La première est le manque d'intérêt. On peut s'ennuyer dans tous les domaines, à l'école, au travail, dans ses relations amicales alors que ça n'était pas le cas avant. Vous ne savez pas trop pourquoi, mais vous vous ennuyez.

La seconde cause possible à l'ennui est la fatigue psychologique. Malgré toute votre bonne volonté à essayer de lire un roman qui, hier encore, vous passionnait, vous n'arrivez pas à vous concentrer et le trouvez ennuyeux...

Dans les deux cas, l'ennui est finalement la conséquence d'une absence temporaire de curiosité.

Changez vos habitudes !

Si l'ennui est la conséquence d'une fatigue psychologique, la solution est de reposer votre cerveau. Modifiez vos habitudes pour y mettre un peu de nouveauté afin que la curiosité revienne. Par exemple, plutôt que de vous obstiner à lire le roman qu'on vous a prêté mais qui ne vous intéresse plus ce soir, écoutez de la musique et revenez-y dans quelques jours.

Si c'est le manque d'intérêt qui est responsable de votre ennui, c'est peut-être parce que les objectifs de départ ont été atteints. A vous, alors, de vous en fixer des nouveaux, qui vous redonneront de la motivation, de la curiosité et éradiqueront cet ennui. Votre travail n'est pas passionnant selon vous, pourtant pendant 3 ans vous le trouviez génial. D'où vient ce changement d'attitude ? N'est-ce pas le signe qu'il est temps d'en changer ?

Prenez-vous en main et lancez-vous dans une recherche d'emploi. Qui sait, peut-être vous vous rendrez même compte que votre travail n'est pas si mal.

De même, si vous trouvez vos amis ennuyeux, demandez-vous si ce n'est pas vous qui avez changé. Ne rejetez pas toujours la faute sur les autres et prenez des initiatives.

Sommaire