Elles ont changé grâce à une thérapie Maïa : "J'ai retrouvé ma joie de vivre"

Après une douloureuse rupture sentimentale, Maïa avait sombré dans une profonde dépression. Bien que n'y croyant pas trop, elle s'est laissée convaincre de suivre une thérapie un peu hors-normes.

"J'ai consulté une "thérapeute de l'âme" qui travaille sur le "décrassement" des shakras. Sur les conseils de ma kinésithérapeute(pratiquant la médecine chinoise), j'ai testé cette méthode, juste"pour voir". J'allais si mal que je me suis dit : pourquoi pas? Je pensais que personne ne pourrait rien pour moi dans le mode "classique".

Je n'ai pas rechuté


Il y a eu une première séance qui a duré 3 heures: j'étais en relaxation profonde (ça s'est fait tout seul à mon grand étonnement !). La thérapeute faisait comme un massage sur mes "corps subtils", donc à environ un mètre de moi. J'avoue que j'ai ressenti à maintes reprises le poids et la pression de ses mains "à l'intérieur même" de mes organes ! Parfois même de la douleur et de l'inconfort.Elle ne m'a jamais touchée. Au bout de 3 h, j'ai pensé qu'une demie-heure seulement s'était écoulée!  

Je suis arrivée sans le goût de vivre, je suis ressortie transformée : légère, pétillante, reconnectée avec mon moi profond. Bien en moi. C'était en avril, nous sommes en septembre et je n'ai pas rechuté... mais par contre je poursuis un travail sur moi car j'ai été profondément ébranlée par cette expérience de résurrection instantanée qui m'a ouvert des horizons imperceptibles !"

Sommaire