Parler de soi, ça s'apprend ! Prendre du recul pour donner une réponse réfléchie

en cas de question délicate, prenez le temps de construire votre réponse pour
En cas de question délicate, prenez le temps de construire votre réponse pour éviter les quiproquos. © Yuri Arcurs - Fotolia

Pour parler de soi sans difficulté, il est aussi important de se demander pourquoi c'est difficile. Car c'est souvent là qu'est le blocage. Cherchez dans votre parcours ou dans votre vie les situations ou les sujets qui vous mettent mal à l'aise et tentez de comprendre pourquoi.

Par exemple, parler politique avec des gens de votre famille ou des amis vous met mal à l'aise ? Peut-être est-ce parce que vos parents étaient des habitués des débats passionnés lors des repas entre amis quand vous étiez petite et que vous vous souvenez que ça ne finissait pas toujours dans la joie... Ou, à l'inverse, le sujet a toujours été soigneusement évité car vos parents ne votaient pas pour le même camp.

Défendez vos positions

Autre exemple : parler de son métier. Il y a des professions qui intéressent tout de suite les interlocuteurs. Du coup, ils vont poser de nombreuses questions, ce qui peut mettre mal à l'aise. Il existe par exemple des médecins qui évitent de mentionner leur métier pour ne pas avoir à faire de diagnostic à des inconnus à chaque fois qu'ils sont invités quelque part. Bref, à vous d'identifier les sujets qui vous mettraient dans l'embarras pour apprendre à les appréhender ou les éviter.

Enfin, il faut parfois aussi dépasser vos a priori et ne pas hésiter à vous bousculer un peu pour vous défendre. Vous avez pris un congé maternité de 3 ans pour votre petite dernière et le potentiel employeur en face de vous semble perplexe. Racontez-lui votre implication dans la vie associative et scolaire, montrez-lui que non, vous n'avez pas passé 3 années à seulement regarder vos enfants grandir. Montrez-lui que vous ne regrettez pas ce qui pour lui semble être des années de carrière perdues.

De même, si vous avez été licenciée d'une entreprise, ne mentez pas si on vous pose des questions. Prenez du recul pour analyser de façon objective la raison de votre renvoi plutôt que de dire du mal de votre ancien patron. A vous de montrer que, si vous avez fait une erreur (ce qui n'est pas forcément le cas), vous avez évolué et compris depuis.

Sommaire