A la station-service, elle embarque tout

mieux vaut que le pompiste soit de bonne humeur.
Mieux vaut que le pompiste soit de bonne humeur. © Kurhan - Fotolia

Quand elle prend de l'essence, Guylaine n'y va pas par quatre chemins. Elle part avec le tuyau.

"J'ai été commerciale au début de ma carrière, j'avais une belle voiture de fonction. J'avais l'habitude en faisant le plein d'enclencher le clic pour que l'essence coule sans que j'aie à appuyer. Ce jour-là, je suis allée dans le magasin pour régler avant que le plein ne soit fini. Après avoir réglé, j'ai repris ma voiture en oubliant totalement de raccrocher le pistolet ! J'ai fait 3 mètres et j'ai senti que ça tirait. En forçant cela a arraché la porte où était rangé le tuyau et le bout du pistolet s'est cassé et est tombé dans mon réservoir ! La honte de ma vie ! Je ne savais plus où me mettre. Le pompiste a été très sympa, heureusement. Après j'ai dû me rendre dans un garage pour qu'ils puissent m'enlever le bout tombé dans le réservoir ! Là aussi ils ont bien rigolé, ils n'avaient jamais vu ça. J'en rigole encore quand j'y repense mais je ne suis quand même jamais retournée dans cette station essence."