Ecoutez votre intuition Une sensation issue, entre autres, de toutes nos expériences

difficile de déterminer d'où vient l'intuition...
Difficile de déterminer d'où vient l'intuition... © iStockphoto/Thinkstock

L'intuition, c'est donc cette chose qui se manifeste de manière inattendue, sans que l'on sache vraiment pourquoi. Mais comment ces idées surgissent-elles dans notre cerveau, sans qu'on les y ait invitées ?

"L'intuition, c'est cette connaissance soudaine qui nous fait voir une solution, qui nous donne la sensation que l'on doit se lancer. Du moins c'est la définition qu'en donne le dictionnaire, commente Claude Darche, psychothérapeute et formatrice en entreprise et auprès des particuliers. Personnellement, je préfère dire que c'est la voix de notre sagesse intérieure."

Par définition, il est donc difficile de déterminer "d'où" vient l'intuition, également qualifiée de sixième sens, ce qui lui confère une aura de mystère qui confine au magique. "Mais, plus pragmatiquement, on a remarqué que les personnes particulièrement observatrices étaient également les mieux dotées en termes d'intuition, note Claude Darche. Il semble donc qu'elles emmagasinent une foule de détails sans vraiment s'en rendre compte, ce qui amène leur cerveau à tirer des conclusions sans avoir réellement eu besoin de passer par une phase "réflexion"."

Sentiments primaires ?

Observation s'entend aussi au sens "intérieur" du terme. "Pour que l'intuition se manifeste, il faut savoir s'écouter, observer ce qui se passe en nous, nos sensations dans telle ou telle situation, y compris les changements physiques tels qu'avoir la chair de poule, une boule dans l'estomac, etc." Il faut donc réussir à se faire confiance et ne pas écarter les pensées qui nous semblent non construites. Ainsi l'intuition peut s'exprimer. Il s'agit donc bien d'un sixième sens plutôt que d'une forme d'intelligence (même si on évoque souvent une intelligence intuitive) puisqu'aucune démarche de réflexion n'est nécessaire pour qu'elle surgisse, au contraire. "Ce sont des sentiments très primaires, mais fondés", résume Claude Darche.

Sommaire