Trentenaire et célibataire : pourquoi (pas)? J'apprends à me débarrasser des clichés

Si vous n'êtes pas à l'aise avec votre célibat, c'est probablement en partie parce que vous aussi, vous êtes victime de la pression sociale. Si si ! Avouez-le : vous aussi, vous vous dites que le parcours d'une personne normale, c'est de rencontrer quelqu'un et de faire des enfants. Même quand personne ne se charge de vous le rappeler, vous vous dites que vous devez quand même être un peu plus ratée que la moyenne, puisque vous ne trouvez pas "preneur".

camille chamoux, dans les gazelles.
Camille Chamoux, dans Les Gazelles. © Paramount Pictures

C'est logique : depuis toute petite, vous êtes conditionnée. La normalité, c'est le couple. "Oui, les mentalités et les modes de vie ont beaucoup évolué. Il est tout à fait possible aujourd'hui pour une femme de vivre seule et de s'assumer. Il n'en demeure pas moins que dans l'imaginaire collectif, tout le monde doit aspirer à être en couple", souligne Odile Lamourère. Et Sophie Cadalen de renchérir : "Même si on a inventé de nouvelles tendances, etc., le couple reste un repère pas encore déboulonné, bien qu'on n'ait pas tous une idée ou un modèle du couple si réjouissant que ça."

Et les remarques que vous encaissez régulièrement, même quand elles se veulent gentilles, ne font rien pour aider : "Mais tu ne rencontres personne ?" "Dépêche-toi ma grande, ton horloge biologique tourne" "Et avec Gontran alors, c'est du sérieux ? Il t'a déjà dit je t'aime ?" Sans oublier les regards compatissants que vous décelez chez vos copines enfin casées, celle qui ont su trouver l'âme sœur, elles, parce qu'elles avaient la "bonne attitude". Ah ça oui, vous l'avez entendue cette rengaine. A tel point qu'elle s'est imprimée en vous comme une vérité inébranlable.

Arrêter d'écouter

Eh bien non. Pour savoir ce que vous voulez vraiment, vous, il va falloir arrêter de prêter attention à ces remarques. Pourquoi les autres détiendraient-ils la vérité en ce qui VOUS concerne ?

Attention, il n'est pas question non plus de jouer les adolescentes attardées et d'aller crier sur tous les toits que le célibat, c'est votre choix ! Non, ce qu'il vous faut, c'est prendre conscience que vous devez faire votre propre cheminement pour découvrir la voie qui est la vôtre et non vous laisser dicter votre attitude par vos amis, aussi bienveillants soient-ils. Vous êtes la seule à pouvoir savoir ce qui est bon pour vous.

Sommaire