Quelle influence a votre prénom sur votre personnalité ? L'influence de mes origines dans mon prénom

Le prénom est-il un facteur d'intégration ? On peut le croire car bien avant que l'enfant puisse dire qui il est, ce qu'il aime ou ce qu'il veut faire, son prénom parle pour lui. Un prénom peut désigner une catégorie sociale, ou même une origine. Ainsi, Charles-Edouard ne pourra pas cacher ses origines nobles, qu'il les assume ou non d'ailleurs, mais Youenn ou Rachid ne pourront pas non plus ignorer leurs origines bretonnes ou arabes. Ces "obligations" dues aux prénoms sont les ébauches de nos futures personnalités. En effet, nos origines peuvent se retrouver dans nos prénoms et aideront ensuite à forger notre personnalité en acceptant ou non ces prédispositions.

Les origines héritées par le prénom sont la richesse d'une histoire familiale importante.

Ces origines sont la richesse d'une histoire et d'un patrimoine familial importants. Pourtant, elles ont parfois des effets secondaires imprévus dans notre vie. En effet, si l'accès au logement par exemple est affecté par des comportements discriminatoires liés à l'origine ethnique ou géographique, l'accès à l'emploi aussi. Les études scientifiques sur le sujet montrent que seul le prénom (quel que soit le nom de famille) peut entraîner une discrimination.

Accepter le poids de ses origines pour se construire

L'acceptation de ses origines est d'autant plus importante dans ces cas de discrimination pour maintenir son identité et pour ne pas se sous-estimer. Ces prénoms peuvent être des handicaps (y compris lorsqu'un fils d'ouvrier s'appelle Gonzague) s'ils ne sont pas bien assumés. Mais assumer ces prénoms c'est aussi accepter la pression qu'ils impliquent dans la vie quotidienne. On comprend alors que certaines personnes, lasses de ne pas décrocher le poste auquelles elles peuvent prétendre ou encore de ne pas pouvoir louer un logement, décident de changer leur prénom. L'influence du prénom peut donc être très forte pour pousser jusqu'à un changement d'identité non toujours pour soi, mais pour être mieux accepté des autres.

Sommaire