Quelle influence a votre prénom sur votre personnalité ? Comment choisir le prénom d'un enfant

Un jour viendra et vous aurez peut-être la chance (mais aussi la lourde tâche) de choisir un prénom pour un nouvel être à venir. Quel bonheur en perspective ! Vous aurez des idées de prénoms plein la tête, vous établirez des listes avec le futur papa, mais chaque jour un prénom s'y ajoutera...

Comment choisir le "bon" prénom ?

Quelles sont les bonnes questions à se poser avant de faire un choix définitif ? Voici quelques pistes avant de prendre LA décision.

Pour quelle(s) raison(s) choisit-on ce prénom ?

Ajouté au nom de famille, ce prénom ne fera-t-il pas l'objet de jeux de mots ?

Le prénom n'a-t-il pas une connotation négative ou trop influencée politiquement ou religieusement ?

La prononciation n'est-elle pas trop compliquée ?

Quelle orthographe choisit-on ?

Une fois adulte, ce prénom est-il facile à porter ?

Sachez enfin que pour les chercheurs qui étudient l'influence des prénoms sur la personnalité et la psychologie, le choix du prénom idéal suit cette logique : il doit être simple, pas trop rare, court et il est possible d'en faire un diminutif affectueux. Bon courage... 

Deux, trois ou même quatre prénoms

avant de choisir souvenez-vous que vous risquez de répêter ce prénom des
Avant de choisir souvenez-vous que vous risquez de répêter ce prénom des millions de fois, alors réfléchissez bien. © James Peragine - Fotolia.com

Votre cœur balance et votre choix ne peut s'arrêter que sur deux prénoms ? Pas de prise de tête. Vous pouvez lui donner deux prénoms si vous voulez (trois ou quatre même), ainsi votre enfant pourra choisir celui qui lui convient le mieux quand il sera plus grand. L'utilisation quotidienne du second prénom en prénom usuel est tout à fait légale, il est là pour ça ! Cependant, pour le développement de l'enfant il est préférable que les deux parents l'appellent de la même manière pendant son enfance pour éviter les troubles de la personnalité.

Législation française : l'intérêt de l'enfant avant tout

Même si vous avez le droit de choisir le prénom que vous souhaitez et même d'en inventer un, sachez que la loi française a une seule limite sur ce sujet : vous ne pouvez pas choisir un prénom qui irait à l'encontre de l'intérêt de l'enfant. Un prénom grossier ou péjoratif ou ayant une consonance ridicule ou trop complexe peut être refusé par l'officier de l'état civil. Si l'affaire de la petite Mégane Renault a été très médiatisée (elle a gardé son prénom), une autre légende court comme quoi des parents (parisiens) auraient souhaité appeler leur enfant Périphérique...

Sommaire