Arrêtez de vous dire : "J'aurais dû..." Agissez à l'inverse de votre réaction naturelle

 La situation : Au moment de passer à la caisse, c'est toujours la même rengaine. Vers laquelle se diriger pour y passer un minimum de temps ? Parce que c'est pour tout le monde pareil, on a beau se diriger vers celle où il y a le moins de monde, on s'est planté en beauté.

 Votre réaction : Bon, ça encore, vous n'y pouvez rien. Mais quand quelqu'un essaie de passer devant vous ni vu ni connu ou pire, l'air de rien "oh, c'était la queue, je n'avais pas vu !", deux types de réactions possibles : vous ne dites rien et bouillez intérieurement ou vous explosez. 

 Résultat : soit vous vous êtes emportée inutilement et avez fait un scandale pour rien. Du coup, vous pensez changer de supermarché pour faire vos courses... Là, vous vous dites "j'aurais dû ne pas m'énerver et la fermer pour une fois". Soit, vous vous êtes tue et vous en êtes voulue de ne pas avoir réagi : "j'aurais dû dire à cette impolie ce que je pensais".

 La solution : petit exercice pratique, essayez de réagir à l'inverse de vos réactions naturelles. Pas évident, c'est sûr, mais très instructif ! Si vous êtes plutôt du genre soupe au lait, modérez-vous et tentez de faire profil bas, sans pour autant vous faire marcher sur les pieds évidemment. Même s'il est vrai que c'est très impoli de doubler ou de faire mine de ne pas avoir vu la queue, ce n'est pas non plus la fin du monde. Peut-être allez-vous découvrir que vous vous sentez mieux en ne vous énervant pas à la première étincelle.

Si par contre vous êtes plutôt du genre à ne jamais lever la voix pour dire ce que vous pensez, parce que vous n'avez pas envie de vous faire remarquer, essayez de dire ce que vous avez sur le cœur, juste pour voir ce que ça fait...

Sommaire