Demain j'arrête.... D'essayer d'être parfaite La solution : je me lâche petit à petit

Vous le comprenez : être parfaite 24 h sur 24, surtout avec un très proche, ça n'est ni constructif ni tenable à long terme. Il va donc vous falloir lâcher du lest. Oui mais comment faire ?

faites-lui part de vos émotions et des vos instants de faiblesse, même si vous
Faites-lui part de vos émotions et des vos instants de faiblesse, même si vous avez l'impression que cela vous rend vulnérable. © Studiovespa - Fotolia

 Premier conseil : allez-y tout doucement. Si, du jour au lendemain, vous vous mettez à lui faire des reproches, que vous arrêtez de vous épiler sous les bras et que vous décidez de dormir en pyjama de grand-père... Ca risque de faire beaucoup à assumer d'un coup, pour l'un comme pour l'autre.

 Deuxième conseil : testez sa capacité de résistance à "la Vérité". Exemple : il commence à vous caresser les jambes, peut-être dans l'optique d'un câlin. Vous : "Oh non attends, je n'ai pas eu le temps de m'épiler." S'il vous répond : "OK vas-y et reviens une fois que ça sera net", il y a du boulot... Mais dans l'immense majorité des cas, il répondra quelque chose du genre "Pas épilée ? Mais arrête, tu es parfaite, tes jambes sont superbes"... Même chose avec tous les petits détails de votre vie.

 Troisième conseil : faites petit à petit de la place aux émotions que vous jugez négatives. Non, vous n'êtes pas toujours de bonne humeur, oui vous êtes parfois découragée ou avez le blues. Non seulement c'est normal, mais en plus c'est important qu'Arthur le sache. Ainsi, il pourra compatir et vous soutenir. C'est ça aussi, le couple, s'épauler l'un l'autre. Si c'est toujours lui qui se repose sur vous et jamais l'inverse, il y a un vrai risque de déséquilibre.

Sommaire