Demain j'arrête... De m'apitoyer sur mon sort Et pourtant, ça ne sert à rien de se lamenter !

Il y en a quelques-unes, des femmes qui ne sont pas satisfaites de leur corps ! Si on osait, on vous dirait même que c'est probablement la majorité d'entre elles. L'ennui, c'est qu'une telle insatisfaction, dans un domaine où l'on ne peut pas changer grand-chose, ça apporte son lot d'ennuis. Petite liste non exhaustive visant à vous dissuader d'être trop dure avec vous-même.

si vous passez votre temps à vous détester, fatalement, vous en aurez moins pour
Si vous passez votre temps à vous détester, fatalement, vous en aurez moins pour profiter de la vie. © Photodisc / Thinkstock

 Vous venez de le constater : se trouver moche, ça nécessite de déployer une énergie hors du commun et, donc, c'est fatigant. C'est autant d'énergie en moins que vous pourriez consacrer à quelque chose de positif, d'enrichissant et de valorisant.

 Vous vous mettez également des barrières qui vous empêchent de vous épanouir. Aller à la piscine, vous adorez ça. Sauf que vous reculez tellement le moment de vous mettre en maillot de bain devant tout le monde que, finalement, vous n'y mettez presque plus les pieds.

 Comment se sentir bien dans son couple et dans sa vie intime lorsqu'on ne supporte pas son corps ? On n'arrive même pas à croire l'autre quand il nous assure qu'il nous trouve belle, c'est dire !

 En vous plaignant de vos défauts, vous les faites précisément remarquer aux autres, alors qu'ils n'avaient peut-être (probablement) pas du tout vu que vous aviez un petit bourrelet sur le ventre ou un sein légèrement plus gros que l'autre. C'est malin ! D'ailleurs, d'une manière plus générale, comment voulez-vous qu'on vous trouve belle et épanouie si vous passez votre temps à vous cacher et à vous déprécier. C'est un cercle vicieux !

 Enfin, last but not least, peut-être ne l'avez-vous pas remarqué, mais vous perdez un temps précieux à vous détester, au lieu de profiter de la vie. Non, vous n'êtes pas parfaite et, d'ailleurs, personne ne l'est. Est-ce une raison pour passer des heures à étudier vos bourrelets dans la glace, quitte à louper la séance de cinéma avec les copines. On vous le dit franco : non, ça n'est pas une raison ! 

Sommaire