Savoir prendre des décisions

Un nouveau travail, une nouvelle maison ou tout simplement un canapé pour son salon ? Notre vie est ponctuée de choix, plus ou moins importants, qui nous laissent parfois bien indécis. Les conseils d'Isabelle Falardeau, psychologue, pour faire le bon choix.

Pourquoi a-t-on parfois du mal à prendre des décisions ?
Se retrouver face à une multitude de choix, comme nous pouvons l'être devant un rayon de paquets de gâteaux ou de yaourts, ne facilite pas la décision. Vous pouvez aussi être mise en difficulté lorsque vous avez à choisir entre deux choses qui vous tiennent vraiment à cœur. Sans oublier que nous sommes parfois confrontées à une ambivalence dans nos choix de vie. Comme celui de vouloir ou non un enfant...

 

Mais il arrive que cette indécision dépende essentiellement de nous et non plus du contexte ?

Tout à fait ! Certains sont même ce que j'appelle des indécis chroniques. Ils peuvent hésiter un temps infini entre deux marques de jus d'orange ! Ces personnes sont sujettes à plusieurs peurs : la peur de déplaire, la peur de l'inconnu, la peur de se tromper et la peur de l'échec. Il s'agit en règle générale de gens anxieux, en proie à une forte intolérance à l'incertitude ou encore, assez perfectionnistes, ne voulant jamais commettre d'erreur.
Au-delà de ces peurs, l'on retrouve aussi des manques. Le manque d'information tout d'abord mais aussi le manque d'expérience ou le manque d'organisation. Sans oublier le manque de vision, capital. Si vous voulez prendre la bonne décision, il est primordial d'avoir une vision à long terme de sa carrière ou de son couple.

"Tout le monde se heurte à des mauvais choix dans sa vie"


Justement, comment faire pour prendre de bonnes décisions ?

Avant tout, je tiens à préciser que tout le monde se heurte à des mauvais choix au cours de son existence. C'est ainsi ! Nous ne pouvons pas avoir bon à tous les coups ! Mais si vous voulez éviter le plus possible de vous tromper, je conseille de pallier certains manques. Si c'est l'expérience qui vous fait défaut, n'hésitez pas à rencontrer des experts. Apprenez aussi à être organisée en écrivant noir sur blanc les tenants et les aboutissants de vos choix. Dernier conseil, et sans doute le plus important : écoutez votre cœur et votre intuition. La prise de décision n'est pas seulement rationnelle. Elle doit aussi être émotionnelle et instinctive.

Et pour celles qui ont tout simplement du mal à choisir ?

Premièrement : identifiez la peur qui vous empêche d'être décisive. Ensuite, forcez-vous un peu en prenant des décisions sans grand risque. Dites-vous : "Ok pour ce choix, on verra bien ce que ça donne". A ce moment-là, tâchez de dédramatiser !  La clé est de choisir ses propres risques et d'en assumer les conséquences.

 

 A lire aussi : L'interview de Bernard Baudouin : "L'intuition, c'est notre intimité la plus profonde"

 Et le dossier : Comment dire non ? Le guide pour s'affirmer