Demain j'arrête... De prendre de bonnes résolutions Des résolutions culpabilisantes

J + 15 après le Nouvel An et les innombrables résolutions que vous avez prises... Et pas mal oubliées depuis. Vous avez vraiment essayé, pourtant. Vous vous êtes acheté des patchs et du vernis amer, vous avez commencé à vous faire des petits déjeuners conséquents pour éviter le creux de 11h mais bon, voilà quoi...
Le manque de cigarettes vous a rendue relativement irritable. Donc au bout de quelques jours, vous avez repris vos jurons de plus belle, forcément, parce que ça soulage. Et puis arrêter de fumer, ça vous donne faim, alors finalement maintenant vous prenez une barre chocolatée à 11h et une autre à 16h, histoire de compenser. Un peu comme les ongles, que vous avez bien été forcée de recommencer à ronger, puisque vous étiez stressée à cause de l'arrêt du tabac.
Bon, "arrêt", il faut le dire vite, quand même. Certes, vous avez été complètement abstinente pendant 4 jours, ce qui relève déjà de l'exploit en ce qui vous concerne. Mais bon, avec la rentrée, tout ça, vous avez progressivement craqué. Juste une petite clope pour aller faire une pause et vous tenir au courant des potins. Puis une autre, parce que votre boss vous a saoulée et qu'il fallait bien trouver une solution pour vous calmer. Et puis finalement, une autre, pourquoi déjà ? Euh, ben parce que ça fait du bien quoi...

 Eh oui, le problème n°1 avec les bonnes résolutions, la très bonne raison pour laquelle on ne devrait peut-être pas en prendre, c'est qu'elles ne durent généralement pas bien longtemps. Si la bonne volonté vous permet de tenir quelques jours, elle s'étiole généralement avec la fin des vacances, le retour à la vie normale et le gris de l'hiver.

 Résultat : vous reprenez peu à peu vos "vices" mais avec un désagréable sentiment de culpabilité supplémentaire, qui vous rend la vie encore un peu plus compliquée. Et au final, ça vous déprime, ce qui n'était vraiment pas le but ! Votre vie ne s'en trouve pas vraiment améliorée finalement, ni celle de vos proches qui ont eu droit à votre irritabilité et maintenant à votre petite déprime hivernale.

 Votre confiance en vous se trouve également écornée, bien sûr : vous n'avez pas réussi à tenir vos engagements. Même si vous n'avez pas l'impression que ce soit bien grave (et d'ailleurs ça ne l'est pas), vous prenez plus ou moins consciemment un petit coup.

 Enfin, privée que vous avez été de vos petites habitudes pendant quelques jours, vous risquez de "compenser" en les reprenant de plus belle : ce ne sera plus 20 mais 25 cigarettes par jour, deux barres chocolatées et des ongles qui ne sont vraiment plus du tout montrables.

Au final, de quatre bonnes résolutions le 1er janvier, il vous en reste 0 d'actives et vous avez de surcroît le moral dans les chaussettes ! Etait-ce bien la peine de se donner tant de mal dans la surenchère, pendant ce fameux réveillon ?!

 

Sommaire