5 conseils pour assumer ses rondeurs Essayages dans les magasins

Vous avez flashé sur ce petit top si mignon que vous avez vu dans un magazine de mode et souhaitez un exemplaire dans votre armoire.

Première chose à garder en tête : la photo de ce mannequin si parfait est passée par les mains d'ingénieux graphistes qui se sont évertués à effacer tous ses défauts.

Deuxième chose : les mannequins sont payées pour être minces, parfois à la limite de la maigreur. De plus, avez-vous remarqué que la mode est aux femmes androgynes ? Sans poitrine, sans hanches, sans fesses, sans une once de graisse qui dépasse des cuisses. Non seulement cela est laid, il faut bien l'avouer (et nombre d'hommes sont du même avis, n'en doutez pas !) mais ce n'est pas forcément naturel. Tous les types de morphologie existent et certaines personnes sont très minces naturellement et s'en plaignent même parfois !

Enfin, tournez-vous vers les tableaux de maîtres dans lesquels la femme est toujours généreuse, avec des formes voluptueuses et imposantes, symboles de la féminité et de la fécondité. Pour ne citer qu'eux, repensez à Cézanne et ses baigneuses, à Gauguin et ses tahitiennes.

Voilà pour la première phase du plan "à l'assaut des magasins". Elle est destinée à vous remettre d'aplomb, à relativiser et à reprendre confiance en vous.

Ensuite, phase 2 : le shopping. Certes, tous les modèles exposés le sont en taille 36. Mais ne désespérez pas. Dirigez-vous fermement vers la vendeuse et faites-lui part de votre intention d'essayer tel modèle en taille 44. Si sa réponse est : "Mais nous n'allons pas jusque-là !", regardez-la dans les yeux et faites-lui part de votre écoeurement face à ce diktat de la minceur toute-puissante. Dites-lui également que vous vous chargerez d'écrire à la direction pour faire part de votre indignation.

Dans le cas contraire, laissez-vous guider par les conseils de la vendeuse, demandez-lui quels vêtements pourraient vous mettre en valeur et au contraire ceux qui sauront habilement rendre plus discrètes vos rondeurs.

Sommaire