Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
Santé >   
Toute l'encyclo pratique

Le Kenya

Fiche pratique
DONNEZ VOTRE AVIS
Avant et pendant votre séjour au Kenya, il est indispensable de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter un problème de santé.
 
Voir aussi : Le guide du Kenya
 
Dernière mise à jour : novembre 2014
 
1- Recommandations avant le départ

Assurance : souscrivez une assurance qui couvrira les frais médicaux et un rapatriement sanitaire en cas de problème.
Les vaccins recommandés : mise à jour du vaccin diphtérie-tétanos-poliomyélite, fièvre jaune (fortement conseillé), hépatites A et B, fièvre typhoïde, rage, méningite à méningocoque.
Médicaments et ordonnance : ayez toujours sur vous les médicaments dont vous pourriez avoir besoin. N’hésitez pas à vous constituer une trousse à pharmacie avant votre départ et munissez-vous des ordonnances correspondantes.

2 – Les risques de maladies au Kenya

Maladies dues aux piqûres d’insectes
- Le paludisme (groupe 3 - résistant aux antipaludiques classiques). Vous pouvez consulter votre médecin avant votre départ. Ce dernier vous prescrira un traitement médicamenteux :
            - soit à base de méfloquine qu’il faudra commencer dix jours avant de             partir et continuer pendant trois semaines après votre retour ;
            - soit à base de doxycycline, qu’il faudra commencer le jour du départ             et continuer pendant quatre semaines après votre retour.
- La dengue : le risque est faible hors épidémie. Les symptômes de ce virus sont des poussées de fièvre, des courbatures et des maux de tête. Il est alors déconseillé de prendre de l’aspirine en raison des risques hémorragiques. Préférez le paracétamol.
- La fièvre de la Vallée du Rift : les symptômes de ce virus sont des poussées de fièvre, des maux de tête, des vomissements, des douleurs dorsales. Il est alors déconseillé de prendre de l’aspirine en raison des risques hémorragiques. Préférez le paracétamol.
- La maladie du sommeil : elle touche très rarement les voyageurs mais est en pleine augmentation chez les populations locales. La maladie du sommeil est transmise par les mouches tsé-tsé. Soyez vigilent si vous séjournez longtemps en zones rurales ou que vous effectuez un safari. Les symptômes sont les suivants : apparition d’un furoncle (jambes, bras ou nuque) après une période allant de deux semaines à plusieurs mois, forte fièvre, ganglions gonflés, irritations de la peau, troubles du sommeil, modification de l’humeur. La maladie du sommeil est mortelle si aucun traitement n’est appliqué.



Maladies dues à l’eau et à la mauvaise hygiène
Le risque le plus fréquent pour une personne se rendant au Kenya est la diarrhée du voyageur. L’hépatite A, la typhoïde et le choléra sont également présents.

Autre maladie infectieuse
- La rage est présente dans certaines zones du pays. Si vous effectuez un séjour prolongé, aventureux ou dans une zone isolée, faites-vous vacciner avant votre départ. En cas de morsure, consultez immédiatement un médecin (même si vous êtes vacciné).
- Le Kenya connaît des épidémies de rougeole. Aussi, pensez à mettre à jour ce vaccin, surtout chez les enfants.
- Des cas de méningites à méningocoques ont également été recensés. Il est conseillé de faire vacciner les enfants et les jeunes adultes (après 40 ans, le risque est plus faible).
- N’oubliez pas non plus que le Kenya n'est pas épargné par le virus du Sida.

Attention : si vous ressentez l’un ou plusieurs des symptômes cités ci-dessus, consultez immédiatement un médecin.

3 - Recommandations sur place


- Il est fortement conseillé de se protéger des piqûres en utilisant des insecticides, des répulsifs cutanés, des moustiquaires. De plus, portez des vêtements couvrant les bras et les jambes dès la tombée de la nuit.
- Même si l’eau du robinet est potable dans les grandes villes, nous vous conseillons de boire uniquement de l’eau en bouteille. De plus, évitez de manger des viandes et des poissons crus, froids ou insuffisamment cuits ou des produits laitiers non pasteurisés. Enfin, veillez à bien vous laver les mains avant chaque repas.
- Ne marchez pas pieds nus sur le sable ou sur les sols humides et ne vous baignez pas dans des eaux stagnantes car il y a des risques parasitaires. Renseignez-vous avant de vous baigner en rivière.
- Ne touchez pas les animaux que vous pourriez rencontrer, ils peuvent avoir la rage.
- L’utilisation du préservatif est indispensable pour se protéger des infections sexuellement transmissibles. De plus, refusez des soins sans matériel à usage unique et refusez les tatouages et les piercings.
- Le climat est plutôt chaud et sec. Aussi, buvez beaucoup d’eau et protégez-vous du soleil.

4 - A ne pas oublier dans la valise

- Insecticides, répulsifs cutanés, moustiquaires ;
- vêtements amples et longs ;
- des sandales en plastiques ;
- crème solaire/écran total, un chapeau de soleil ;
- une trousse d’urgence ;
- si vous suivez un traitement, vos médicaments et vos ordonnances ;
- des lingettes désinfectantes et des pastilles purifiantes pour l’eau.
La Rédaction
 
Voir aussi : Le guide du Kenya
 
Copyright Benchmark Group Envoyer à un ami | Imprimer  
 
 
 
 

Santé du voyageur
Fiches pratiques
 Le Viêtnam L’Allemagne L’Afrique du Sud
 L’Argentine L’Australie Le Kenya
 La Russie Madagascar La Tunisie
 Le Maroc La Martinique La Guadeloupe
 Le Mexique Le Japon 
 




A VOIR EGALEMENT