Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
Santé >   
Toute l'encyclo pratique

Pelade

Fiche pratique
La pelade peut être très gênante socialement puisqu’elle se caractérise pas une perte partielle ou totale des cheveux, voire des poils. Bénigne, cette maladie guérit souvent toute seule, mais elle fait l’objet de récidives dans les trois-quarts des cas.
 
 
Dernière mise à jour : juillet 2014
 
Qu’est-ce que c’est ?
La pelade est une maladie du follicule pileux qu’on explique encore mal. Le follicule, responsable de la pousse du cheveu et du poil, se met brutalement en fonction "repos" dans certaines zones, entraînant la chute des cheveux et l’absence de repousse pendant un certain temps. Souvent, la personne malade a donc des plaques de peau lisse, sans cheveux, au niveau du cuir chevelu. Des plaques sans poils peuvent également apparaître, au niveau de la barbe ou de toute autre zone du corps.
Dans certains cas rares, la pelade peut être étendue à tout le corps. On dit alors qu’elle est universelle. Cette maladie est relativement courante (environ 1% de la population). Elle peut toucher n’importe qui, à tout âge, mais se déclenche bien souvent avant l’âge de 20 ans.

Quelles sont les causes ?
Les causes de la pelade sont encore très mal connues. Il s’agit vraisemblablement d’une maladie auto-immune : pour une raison indéterminée, le système immunitaire ne reconnaît plus les follicules pileux et se met à les combattre comme s’il s’agissait d’un élément extérieur.
Il semble que le facteur héréditaire joue un rôle important : si des proches sont atteints de pelade, on a beaucoup plus de risques d’en subir une un jour également.Certains facteurs comme le stress ou d'autres causes psychologiques, la prise d’un médicament, etc. pourraient être des déclencheurs de la maladie.



Quels sont les symptômes ?
Généralement, la pelade apparaît progressivement : des zones de peau rondes, de la taille d’une petite pièce de monnaie, apparaissent dénudées dans le cuir chevelu. La peau est lisse, sans cicatrice et les cheveux autour sont fragiles et s’arrachent facilement si on tire dessus. Peu à peu ces zones sans pilosité peuvent s’élargir pour finir par se rejoindre. Dans certains cas très rares, cheveux et poils peuvent tomber en moins de 48 h.
Certains symptômes peuvent être associés à la pelade, mais ne sont pas systématiques : brûlures et démangeaisons au niveau de la zone de pelade, ongles qui deviennent cassants et prennent un aspect "fissuré"…

Quelle est l’évolution ?
Dans plus de 80% des cas les cheveux et les poils finissent par repousser d’eux-mêmes, la plupart du temps au bout de quelques mois, parfois après plusieurs années. Ceci dit, les récidives sont très fréquentes et peuvent intervenir à intervalles plus ou moins espacés.
Dans cette maladie, le follicule pileux est juste contraint au repos, il n’est pas détruit : il y a donc toujours un espoir, même après des années de maladie, que les cheveux repoussent.
La pelade est une maladie bénigne, elle n’entraîne pas d’autres troubles.

Quels sont les traitements ?
Les traitements sont encore très partiels et fonctionnent mal, ce qui n’est pas étonnant puisqu’on connaît encore mal le fonctionnement de la maladie. La plupart du temps, les cheveux repoussent d’eux-mêmes après quelque temps. Toutefois, divers traitements permettent d’accélérer cette repousse chez certains patients.
- Les corticoïdes peuvent être utilisés en crème, en injection ou par voie orale. Mais les effets secondaires peuvent être lourds : hypertension, diabète, prise de poids…
- Les immunosuppresseurs spécifiques du type ciclosporine A peuvent avoir un effet positif. Ce sont généralement des médicaments employés pour lutter contre le rejet d’un greffon. Ils ne sont donc vraiment pas anodins et peuvent entraîner des effets secondaires graves, notamment pour les reins.
- La puvathérapie consiste en l’exposition à des rayons ultraviolets avec prise d’un médicament qui rend photosensible. Efficace dans 30 % des cas
.- L’immunothérapie par contact consiste à provoquer une réaction allergique au niveau des zones sans cheveux. Ainsi, cette réaction du système immunitaire à un allergène permettrait de rendre inopérante la réaction immunitaire contre le follicule pileux.
- Le Minoxidil en applications cutanées peut être prescrit pour les pertes localisées de cheveux. Il s’agit d’un vasodilatateur généralement utilisé pour le traitement de l’alopécie.
- La crème à base d’anthraline peut modifier la réponse du système immunitaire. Elle est généralement utilisée en complément des corticoïdes ou du Minoxidil.

Qui consulter ?
- Le médecin traitant.
- Un dermatologue.

Lire également notre dossier Chutes de cheveux : quelles solutions?

Avertissement : les fiches Maladies sont desfiches informatives qui ne peuvent être considérées comme exhaustives et qui enconséquence doivent faire l’objet de vérifications. En aucun cas, cesinformations ne peuvent se substituer à un avis médical. Pour diagnostiquer ousoigner une maladie, il est indispensable de consulter un médecin. L’InternauteMagazine ne pourra être tenu responsable des conséquences résultant de laconsultation des fiches Maladies.
La Rédaction
 
 
Copyright Benchmark Group Envoyer à un ami | Imprimer  
 
 
 
 

Maladies
 Maladies inflammatoires
Fiches pratiques
 Aponévrisme plantaire Polyarthrite Sarcoïdose
 Maladies circulatoires
Fiches pratiques
 Athérosclérose Embolie pulmonaire Hémorroïdes
 Hypertension artérielle Hypotension  Insuffisance cardiaque
 Insuffisance veineuse Maladie de Raynaud Malaise vagal
 Palpitations Phlébite Tachycardie
 Varices  
 Maladies génétiques
Fiches pratiques
 Hémochromatose Phénylcétonurie  Trisomie 21
 Troubles du langage
Fiches pratiques
 Bégaiement Dyslexie 
 Maladies du sang
Fiches pratiques
 Anémie Drépanocytose Hémophilie
 Leucémie Maladie de Hodgkin 
 Maladies neurologiques
Fiches pratiques
 Cruralgie Accident ischémique transitoire  Accident vasculaire cérébral (AVC)
 Algie vasculaire de la face Epilepsie Fatigue chronique
 Leucodystrophie métachromatique Maladie d'Alzheimer Maladie de Parkinson
 Migraine Migraine ophtalmique Névralgie d’Arnold
 Sciatique Sclérose en plaques Spasmophilie
 Syndrome de Morton Syndrome des jambes sans repos Syndrome Gilles de la Tourette
 Maladies digestives
Fiches pratiques
 Appendicite Cirrhose Colite
 Colopathie  Constipation Gastro-entérite
 Hernie hiatale Hypoglycémie Invagination intestinale aiguë
 Maladie de Crohn Pancréatite aiguë Péritonite
 Prolapsus rectal  Syndrome du côlon irritable Ulcère gastrique et duodénal
 Maladies génito-urinaires
Fiches pratiques
 Aménorrhée Cystite Dysménorrhées
 Endométriose Fibrome utérin Herpès génital
 Hypertrophie bénigne de la prostate Incontinence urinaire Pyélonéphrite
 Syndrome de Turner Syndrome prémenstruel Urémie
 Vaginite Vessie hyperactive 
 Maladies hormonales
Fiches pratiques
 Diabète de type 2 Hyperthyroïdie Hypothyroïdie
 Maladie d'Addison Maladie de Basedow 
 Maladies des os et des muscles
Fiches pratiques
 Algodystrophie Arthrose Entorse
 Fibromyalgie Fracture du col du fémur Hallux Valgus
 Hernie discale Hernie discale Hippocratisme digital
 Lombalgie chronique Lumbago Maladie de Paget de l'os
 Myopathie de Duchenne Ostéoporose Rupture du tendon d'Achille
 Saturnisme Scoliose Spondylarthrite ankylosante
 Syndrome du canal carpien Tassement vertébral Tendinite
 Torticolis musculaire  
 Maladies de peau
Fiches pratiques
 Furoncle Acné Albinisme
 Angiome cutané Cor au pied Eczéma
 Escarre Gale Herpès
 Lupus Lupus érythémateux disséminé  Maladie de Verneuil
 Pelade Psoriasis Varicelle
 Verrues  
 Maladies dentaires
Fiches pratiques
 Abcès dentaire Aphte Carie
 Gingivite Halitose Parodontite
 Maladies respiratoires
Fiches pratiques
 Asthme Bronchite Emphysème
 Mucoviscidose Pneumothorax Rhume des foins
 Ronflement  
 Maladies des yeux
Fiches pratiques
 Amblyopie Astigmatisme Cataracte
 Conjonctivite Daltonisme DMLA
 Glaucome Hypermétropie Myopie
 Strabisme Uvéite 
 Maladies mentales
Fiches pratiques
 Autisme Achat compulsif Anorexie mentale
 Anxiété généralisée Baby blues Dépression
 Dysfonction érectile  Jeu pathologique Le Trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH)
 Mythomanie Paranoïa Schizophrénie
 TOC Trichotillomanie Trouble bipolaire : symptômes et traitement
 Maladies infectieuses
Fiches pratiques
 Angine blanche Angine Coqueluche
 Diphtérie Fièvre jaune Grippe
 Hépatite B Hépatite C Impétigo
 Légionellose Maladie de Lyme Méningite à méningocoques
 Mononucléose infectieuse Muguet buccal Pharyngite
 Pneumonie Poliomyélite Rhinite
 Roséole  Rougeole Rubéole
 Salmonellose Scarlatine Septicémie
 Sida Sinusite aiguë Syndrome pieds-mains-bouche
 Syphilis Tétanos Toxoplasmose
 Tuberculose Zona 
 Maladies des oreilles
Fiches pratiques
 Acouphène Hyperacousie Oreillons
 Otite Presbyacousie 
 Allergies
Fiches pratiques
 Intolérance au gluten  L’allergie aux acariens Oedème de Quincke
 L’allergie aux pollens Les allergies alimentaires 
 Maux quotidiens
Fiches pratiques
 Comment lutter contre le mal des transports ? Mal de dos Vertiges
 Soulager des maux de tête Aider un enfant à ne plus faire pipi au lit Calculer son indice de masse corporelle (I.M.C.)
 Lutter contre les crampes Lutter contre les jambes lourdes Lutter contre les saignements de nez
 Retirer une tique  
 Troubles du sommeil
Fiches pratiques
 Asthénie Cauchemar Insomnie
 Narcolepsie Somnambulisme Somnolence
 Syndrome d’apnée du sommeil Terreurs nocturnes 
 




A VOIR EGALEMENT