Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
Santé >   
Toute l'encyclo pratique

Gale

Fiche pratique
Maladie contagieuse associée à tort à un manque d’hygiène, la gale provoque de vives démangeaisons. Un traitement précoce permet d’éviter de contaminer les proches.
 
 
Dernière mise à jour : septembre 2014
 
Qu’est-ce que c’est ?
Maladie de la peau transmise par un parasite, elle se caractérise par des démangeaisons et des lésions cutanées plus ou moins graves. On distingue plusieurs gales, dont la plus répandue est la forme humaine. Sous cette forme, les contaminations peuvent se faire d’un individu à l’autre, que ce soit par contact physique direct, généralement par rapport sexuel ou par l’intermédiaire d’objets contaminés (literie, lingerie, etc.). La gale existe également sous forme animale, à cause d'un ensemble d’acariens présents sur les animaux (chiens, chats, oiseaux) ou végétale, avec toujours les mêms acariens pour responsables (arbustes, blé). Elle se manifeste alors par des démangeaisons passagères et disparaît naturellement. La gale peut également se manifester sous d’autres formes :
- La gale du nourrisson qui se traduit par l'apparition de lésions vésiculeuses.
- La gale dite norvégienne qui survient plus particulièrement chez les sujets immunodéprimés. Elle se caractérise par l’apparition de croûtes épaisses, prédominant aux extrémités du corps.



Quelles sont les causes ?
Le parasite à l’origine de la gale, Sarcopte scabiei, mesure environ 0,3 à 0,4 mm de long. La femelle sarcopte passe environ un mois à creuser un tunnel dans l’épaisseur de la peau, où elle déposera ensuite ses œufs. Au bout de deux semaines, les nymphes éclosent et doivent attendre de devenir adultes pour pouvoir remonter à la surface de la peau. A partir de là, les adultes s’accouplent et recommencent le même cycle, chez la même personne ou chez quelqu’un d’autre. Trop souvent la gale est associée à un manque d’hygiène, alors qu’en fait pas du tout.

Quelles sont les symptômes ?
Pendant un mois environ, la maladie est dite asymptomatique, il n’y a aucun signe visible. Puis les démangeaisons (prurit) surviennent, généralement le soir ou après un bain chaud. Elles correspondent à une allergie aux excréments que le parasite dépose dans le tunnel qu’il a creusé. Elles constituent les premiers signes bien évidents de la maladie. Puis, des sillons correspondants aux tunnels creusés, apparaissent. Ces sillons, visibles à l’œil nu, sont surmontés à leur extrémité par une perle translucide (vésicule perlée). On les retrouve surtout entre les doigts, sur les poignets, les coudes, les fesses, puis ils se généralisent en épargnant le visage, le cou, la paume des mains et la plante des pieds. Chez les femmes, on les observe également sur les aréoles des seins et chez l’homme, sur le gland.

Comment faire le diagnostic ?
Le diagnostic repose la mise en évidence des parasites adultes grâce auxraclures récupérées par l’exploration des sillons avec une aiguillestérile ou avec une lame de scalpel. L’examen au microscope peut mettreen évidence le parasite, ses œufs ou bien ses excréments. Chez l’homme, la présence de sillons et de prurit sur le gland peut faussement orienter le diagnostic vers une syphilis.

Quelles sont les complications possibles ?
Le risque majeur est celui de la surinfection bactérienne, notamment par le streptocoque ou le staphylocoque. Mais elle n’apparaît que chez certains individus.

Qui consulter ?
Le médecin traitant ou le dermatologue.

Quels sont les traitements ?
Une fois le diagnostic réalisé, il faut impérativement traiter le patient, mais également tout son entourage, même si aucun signe de la maladie n’a été décelé. Le linge contaminé doit lui aussi être totalement lavé et désinfecté. Généralement, le patient est isolé dans les premières 48 h du traitement. Aujourd’hui, une crème à base de perméthrine est préférée aux préparations à base de lindane. Ces produits existent sous forme de lotions, d’aérosols ou encore de crème et tout le corps doit en être recouvert. Le mode d’emploi de chaque produit doit être suivi à la lettre pour éviter les risques d’irritation des voies respiratoires et ce, notamment chez l’enfant. Si le traitement par voie externe ne fonctionne pas, des comprimés peuvent être prescrits. Après le traitement, les démangeaisons persistent quelques jours pour finalement disparaître totalement.

Lire aussi
Symptômes de la gale sur Santé-Médecine.net
Gale et maladies qui font peur sur le Journal des Femmes
Un retour de la gale ?
La gale : symptômes et traitements sur le Journal des Femmes

Avertissement: les fiches Maladies sont des fiches informatives qui ne peuvent être considérées comme exhaustives et qui en conséquence doivent faire l’objet de vérifications. En aucun cas, ces informations ne peuvent se substituer à un avis médical. Pour diagnostiquer ou soigner une maladie, il est indispensable de consulter un médecin. L’Internaute Magazine ne pourra être tenu responsable des conséquences résultant de la consultation des fiches Maladies.
La Rédaction
 
 
Copyright Benchmark Group Envoyer à un ami | Imprimer  
 
 
 
 

Maladies
 Maladies inflammatoires
Fiches pratiques
 Aponévrisme plantaire Polyarthrite Sarcoïdose
 Maladies circulatoires
Fiches pratiques
 Athérosclérose Embolie pulmonaire Hémorroïdes
 Hypertension artérielle Hypotension  Insuffisance cardiaque
 Insuffisance veineuse Maladie de Raynaud Malaise vagal
 Palpitations Phlébite Tachycardie
 Varices  
 Maladies génétiques
Fiches pratiques
 Hémochromatose Phénylcétonurie  Trisomie 21
 Troubles du langage
Fiches pratiques
 Bégaiement Dyslexie 
 Maladies du sang
Fiches pratiques
 Anémie Drépanocytose Hémophilie
 Leucémie Maladie de Hodgkin 
 Maladies neurologiques
Fiches pratiques
 Cruralgie Accident ischémique transitoire  Accident vasculaire cérébral (AVC)
 Algie vasculaire de la face Epilepsie Fatigue chronique
 Leucodystrophie métachromatique Maladie d'Alzheimer Maladie de Parkinson
 Migraine Migraine ophtalmique Névralgie d’Arnold
 Sciatique Sclérose en plaques Spasmophilie
 Syndrome de Morton Syndrome des jambes sans repos Syndrome Gilles de la Tourette
 Maladies digestives
Fiches pratiques
 Appendicite Cirrhose Colite
 Colopathie  Constipation Gastro-entérite
 Hernie hiatale Hypoglycémie Invagination intestinale aiguë
 Maladie de Crohn Pancréatite aiguë Péritonite
 Prolapsus rectal  Syndrome du côlon irritable Ulcère gastrique et duodénal
 Maladies génito-urinaires
Fiches pratiques
 Aménorrhée Cystite Dysménorrhées
 Endométriose Fibrome utérin Herpès génital
 Hypertrophie bénigne de la prostate Incontinence urinaire Pyélonéphrite
 Syndrome de Turner Syndrome prémenstruel Urémie
 Vaginite Vessie hyperactive 
 Maladies hormonales
Fiches pratiques
 Diabète de type 2 Hyperthyroïdie Hypothyroïdie
 Maladie d'Addison Maladie de Basedow 
 Maladies des os et des muscles
Fiches pratiques
 Algodystrophie Arthrose Entorse
 Fibromyalgie Fracture du col du fémur Hallux Valgus
 Hernie discale Hernie discale Hippocratisme digital
 Lombalgie chronique Lumbago Maladie de Paget de l'os
 Myopathie de Duchenne Ostéoporose Rupture du tendon d'Achille
 Saturnisme Scoliose Spondylarthrite ankylosante
 Syndrome du canal carpien Tassement vertébral Tendinite
 Torticolis musculaire  
 Maladies de peau
Fiches pratiques
 Furoncle Acné Albinisme
 Angiome cutané Cor au pied Eczéma
 Escarre Gale Herpès
 Lupus Lupus érythémateux disséminé  Maladie de Verneuil
 Pelade Psoriasis Varicelle
 Verrues  
 Maladies dentaires
Fiches pratiques
 Abcès dentaire Aphte Carie
 Gingivite Halitose Parodontite
 Maladies respiratoires
Fiches pratiques
 Asthme Bronchite Emphysème
 Mucoviscidose Pneumothorax Rhume des foins
 Ronflement  
 Maladies des yeux
Fiches pratiques
 Amblyopie Astigmatisme Cataracte
 Conjonctivite Daltonisme DMLA
 Glaucome Hypermétropie Myopie
 Strabisme Uvéite 
 Maladies mentales
Fiches pratiques
 Autisme Achat compulsif Anorexie mentale
 Anxiété généralisée Baby blues Dépression
 Dysfonction érectile  Jeu pathologique Le Trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH)
 Mythomanie Paranoïa Schizophrénie
 TOC Trichotillomanie Trouble bipolaire : symptômes et traitement
 Maladies infectieuses
Fiches pratiques
 Angine blanche Angine Coqueluche
 Diphtérie Fièvre jaune Grippe
 Hépatite B Hépatite C Impétigo
 Légionellose Maladie de Lyme Méningite à méningocoques
 Mononucléose infectieuse Muguet buccal Pharyngite
 Pneumonie Poliomyélite Rhinite
 Roséole  Rougeole Rubéole
 Salmonellose Scarlatine Septicémie
 Sida Sinusite aiguë Syndrome pieds-mains-bouche
 Syphilis Tétanos Toxoplasmose
 Tuberculose Zona 
 Maladies des oreilles
Fiches pratiques
 Acouphène Hyperacousie Oreillons
 Otite Presbyacousie 
 Allergies
Fiches pratiques
 Intolérance au gluten  L’allergie aux acariens Oedème de Quincke
 L’allergie aux pollens Les allergies alimentaires 
 Maux quotidiens
Fiches pratiques
 Comment lutter contre le mal des transports ? Mal de dos Vertiges
 Soulager des maux de tête Aider un enfant à ne plus faire pipi au lit Calculer son indice de masse corporelle (I.M.C.)
 Lutter contre les crampes Lutter contre les jambes lourdes Lutter contre les saignements de nez
 Retirer une tique  
 Troubles du sommeil
Fiches pratiques
 Asthénie Cauchemar Insomnie
 Narcolepsie Somnambulisme Somnolence
 Syndrome d’apnée du sommeil Terreurs nocturnes 
 




A VOIR EGALEMENT