"Se ronger les ongles, une plaie" "C'est seulement quand je suis relax que je peux ne plus les ronger"

Bien souvent, cette mauvaise habitude est liée au stress. Ainsi, lorsqu'on est zen et détendu, on ne se ronge plus les ongles sans même sans rendre compte. Alors, pour avoir de jolies mains, restez zen ! 

 

Sirwen : "J'ai essayé plusieurs fois, comme ça sur des coups de tête.
Et puis un jour, j'ai essayé une nouvelle fois en vacances. A cette époque, j'étais au chômage. Aussi en rentrant de vacances, je n'ai pas été confrontée au stress éventuel qu'on peut ressentir au travail (le stress de la recherche d'emploi existe aussi mais c'est plus une émotion de fond, pas aussi violente que le stress professionnel mais plus "sournoise").
Cela fait maintenant 1 an que j'ai tourné le dos à cette vieille habitude que je traînais depuis plus de 20 ans ! J'ai repris le travail il y a 2 mois, mais je ne pense pas que je recommencerai à me ronger les ongles...
J'ai perdu l'habitude du geste d'une part et, surtout, je soigne beaucoup mes mains et mes ongles, en appliquant des soins, des crèmes, des gommages... Comme indiqué dans votre dossier, le côté esthétique, le plaisir d'avoir de beaux ongles et de belles mains peut vraiment aider."

 

Monique : "J'ai commencé à me ronger les ongles vers l'âge de 8 ans. Je suis une très grande nerveuse, d'ailleurs les médecins m'ont diagnostiqué une maladie bipolaire. En plus, dès que je suis dans une phase de préoccupation j'y vais jusqu'au sang...
Vernis normal, vernis spécialisé à différents goûts que je n'aime pas (moutarde, piment etc.) Rien à faire. C'est seulement quand je suis complètement relax (vacances, bons rapports personnels, calmants, etc.) que je peux ne pas les ronger pendant plusieurs semaines et après, rebelote."

 

"Très occupée, à cette époque, par un travail que j'aimais beaucoup, je ne m'étais même pas rendue compte que je ne les rongeais plus..."

Michelle : "J'ai commencé vers l'âge de 6/7 ans lorsque j'ai cessé de sucer mon pouce... Mes parents, tracassés de me voir encore sucer mon pouce à l'âge de 6 ans, m'ont emmenée voir un homme accidenté ayant perdu le pouce et m'ont dit que le pouce était tombé parce qu'il l'avait trop sucé...
J'ai stoppé net de sucer mon pouce mais... J'ai commencé, ce jour-là, à me ronger les ongles et, aujourd'hui, à l'âge de 50 ans (après avoir eu 2 ou 3 années d'arrêt complet), je ronge toujours mes ongles...
Je les ronge surtout lorsque je suis stressée, anxieuse ou que je m'ennuie. Le soir, devant la télé ou dans la voiture (lorsque je suis passagère). Je voudrais vraiment arrêter parce que je trouve cela très moche mais je n'y arrive pas. J'envisage de me faire poser, très prochainement, des faux-ongles, en espérant, que le temps de la repousse, je perdrai cette mauvaise habitude...
Enfant, mes parents me mettaient des vernis amers : je suçais alors un bonbon et je les rongeais en cachette. A une période de ma vie où j'étais pleinement épanouie (et pas de stress à l'horizon), je me suis vraiment surprise en constatant que mes ongles avaient poussé. Très occupée, à cette époque, par un travail que j'aimais beaucoup, je ne m'étais même pas rendue compte que je ne les rongeais plus...  C'était merveilleux !
Ils étaient très fragiles et cassants, mais je les entretenais avec des durcisseurs. J'aimais mettre des vernis de différentes nuances de rose ou rouge. J'étais très heureuse de ce qui m'arrivait, j'étais très fière de moi... Et puis un jour, de gros problèmes professionnels et familiaux sont arrivés et sans m'en rendre compte (et à mon plus grand regret), j'ai recommencé..."

Sommaire