Anti-poux : n'utilisez pas celui du chien sur votre enfant

Incroyable mais vrai, certains parents semblent utiliser des produits anti-poux destinés aux animaux de compagnie pour traiter la tête de leurs enfants. Une pratique totalement déconseillée, voire dangereuse.

Anti-poux : n'utilisez pas celui du chien sur votre enfant
© JPC-PROD - Fotolia.com

Pour faire la peau aux poux, ils ont tout essayé, même l'anti-poux du chien ! L'information est sérieuse. Elle fait même l'objet d'une alerte lancée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation et de l'environnement (Anses), à la suite de plusieurs signalements d'utilisation de produits vétérinaires pour traiter les poux des enfants. A cette occasion, l'agence rappelle donc que ces traitements parasitaires, insecticides ou acaricides, destinés uniquement aux animaux de compagnie n'ont été testés que chez l'espèce animale. Ils présentent donc potentiellement des risques pour les enfants. Il faut savoir que les poux qui infestent les animaux ne sont pas les mêmes que ceux des humains. La peau du chien ou du chat n'est pas non plus biologiquement identique au cuir chevelu d'un enfant. 

En cas d'infestation par les poux, il est recommandé d'utiliser les traitements adaptés, notamment en fonction de l'âge de l'enfant, en prenant conseil auprès de professionnels de santé (pharmaciens, médecins), conseille l'Anses.

Rappelons qu'il existe un panel de lotions, de shampoings, de gels, ou encore de mousses anti-poux. Pour un maximum d'efficacité, appliquez le produit sur cheveux mouillés et laissez reposer. Coiffez ensuite les cheveux à l'aide d'un peigne fin pour retirer les lentes mortes. Par ailleurs, il est nécessaire de traiter les supports qui peuvent abriter les poux et les lentes : lavez vos draps, vêtements, serviettes de toilette à 60°C, et désinfectez les peignes et brosses. Enfin, pour contenir l'épidémie de poux, il est indispensable de prévenir l'école si votre enfant a des poux. Faut-il encore rappeler qu'avoir des poux n'est pas le signe d'une mauvaise hygiène.

Lire aussi