Karine : "si j'étais un homme, je me raserais la tête"

la chevelure, symbole éternel de féminité.
La chevelure, symbole éternel de féminité. © Hamster Man - Fotolia.com

Les chutes de cheveux de Karine ne datent pas d'hier. Pourtant, encore aujourd'hui, elle a du mal à y faire face.

"Tout a commencé vers l'âge de 16 ans par des chutes progressives. Puis au fil du temps, ma chevelure est devenue de plus en plus clairsemée. Apparemment c'est un dérèglement hormonal (trop de testostérone qui en est la cause.
J'ai suivi plusieurs traitements (Androcur, provamès) ainsi que des soins du cuir chevelu chez un capitologue. J'ai aussi testé les produits capi-plantes ou encore le bépanthène en injection sous cutané. Globalement, tous m'ont coûté très cher pour peu de résultats au final.
C'est dur pour une femme de perdre ses cheveux. Je serais un homme je me raserais la tête, mais pour une femme la chevelure est très importante... "