Mélanome malin : des études prometteuses

Le congrès de la Société américaine d'oncologie (Asco) réunit chaque année les plus grands chercheurs en cancérologie. Cette année encore, des études aux résultats prometteurs ont été présentées dont une concernant le mélanome malin.

Mélanome malin : des études prometteuses
© olly - Fotolia

Le vemurafenib est un nouveau médicament qui a été développé afin de réduire le risque de progression du mélanome malin et qui améliorer la survie globale des malades. Les études réalisées sur ce traitement montrent un ralentissement de la progression de la maladie mais pas de guérison.

Comparé aux autres traitements déjà prescrits, le vemurafenib rallonge la survie moyenne de 5,3 mois contre 1,6 mois avec la dacarbazine, traitement actuellement utilisé pour le stade IV de cette forme de mélanome.

L'étude présentée lors du congrès a été menée sur 675 adultes recevant soit le traitement habituel (dacarbazine), soit le vemurafenib. Les patients de l'étude sous dacarbazine ont ensuite reçu le traitement à vemurafenib au vue de l'amélioration.

Ces résultats sont donc porteurs d'espoir et montrent que s'il n'est pas encore possible de guérir le mélanome, le ralentissement de la progression cancéreuse est une première étape pour améliorer la survie des malades. La protection de la peau reste donc le premier réflexe à adopter.


Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur le B-A BA de la protection solaire.