Ce qu'il faut faire (ou pas) en cas de perte de cheveux La ménopause entraîne une perte plus importante des cheveux

la perte de cheveux est aussi liée à l'âge.
La perte de cheveux est aussi liée à l'âge. © Peter Atkins - Fotolia

 C'est vrai pour certaines femmes.

C'est la balance hormonale qui entre une nouvelle fois en jeu. Les femmes qui ont naturellement un taux plus élevé que la moyenne d'hormones androgéniques ont tendance à plus perdre leurs cheveux que les autres femmes. Des traitements hormonaux sont alors prescrits pour rééquilibrer la balance hormonale et limiter la perte de cheveux.

Pour toutes les femmes, les hormones féminines produites régulièrement par le corps avant la ménopause permettent de les protéger d'une perte excessive. Mais lorsque la ménopause s'installe et que la production des hormones féminines diminue fortement, les cheveux sont affinés et repoussent moins bien qu'avant.

Les études ont montré que les femmes sous traitement hormonal substitutif à la ménopause perdent moins leurs cheveux en moyenne.

Mais c'est aussi une question d'âge : plus on vieillit et plus le renouvellement cellulaire est lent. Hommes et femmes sont donc touchés par une repousse capillaire plus faible.

Comme de sa peau lorsqu'on prévient les rides, il faut s'occuper de ses cheveux avant qu'ils ne vieillissent. L'idéal, c'est de commencer à en prendre soin dès 30 ans.

Sommaire