"Il faut changer nos habitudes au soleil" "Le carcinome est le plus fréquent des cancers de la peau"

Quels sont les rayons responsables du vieillissement de la peau ? Est-ce que ce sont les mêmes que ceux responsables du mélanome?
Le soleil est un des acteurs du vieillissement cutané mais le vieillissement cutané est multi factoriel : héréditaire, environnemental, etc.

 

Quels sont les principaux cancers de la peau et comment les éviter ?
Il y en a essentiellement deux grandes familles, les mélanomes et les carcinomes. Le plus méchant, c'est le mélanome malin. Ca ressemble à un grain de beauté mais avec des critères spécifiques. La plupart du temps, il est d'apparition récente, c'est un grain de beauté que l'on ne connaissait pas et dans quelques rares cas, c'est un gros grain de beauté de l'enfance (diamètre supérieur à 7 mm).
Le mélanome a des caractéristiques mais pas très fiables. Il faut se reporter à la règle A, B, C, D, E :

- A comme asymétrie.

- B comme bordure irrégulière.

- C comme couleurs multiples (rose, blanc, noir, marron clair).

- D comme dimension, souvent supérieure à 6/7 mm.

- E comme évolution, le critère le plus important.

Mais il existe des mélanomes qui ressemblent parfois à des petites taches roses, parfois à des petits boutons beiges. Il faut voir un dermatologue car plus le diagnostic est précoce, plus le traitement sera efficace. Nous, dermatologues, diagnostiquons très tôt les mélanomes malins en général. Il existe de plus en plus de mélanomes malins. C'est un cancer très agressif, mais détectable grâce à un examen simple et minutieux chez un dermatologue. Comme la population médicale dermatologique va passer de 3400 à 1700 dermatologues en 2015, notre but est pédagogique. On veut sensibiliser, enseigner, pour éviter la recrudescence de ce type de cancer.
Donc allez voir votre dermato au moins une fois par an, pour vous faire dépister.

La deuxième catégorie de cancers, les carcinomes, également appelés épithélioma, est très fréquente. Il y a deux sous-groupes, les carcinomes basocellulaires, très fréquents, dès 40 ans ou avant. Ils sont directement liés aux expositions solaires. Ils ne donnent pas de métastases, leur malignité est locale. Ils ne tuent pas.
Les autres sont des carcinomes spino-cellulaires, ils sont moins fréquents, dépendent également des expositions solaires mais aussi d'expositions à des produits environnementaux toxiques (arsenic par exemple). Ils peuvent donner des métastases ganglionnaires.

 

J'ai la peau mate qui bronze bien, dois-je continuer à me protéger une fois bronzée ?
Oui, car même si vous n'attrapez pas de coups de soleil grâce à votre peau bronzée qui vous protège donc des UVB, il existe dans le spectre solaire des UVA qui sont très nombreux et sont aussi responsables de mélanomes. Donc il faut continuer à se protéger. Les crèmes à l'heure actuelle ont une légère protection contre ces UVA.

Je suis brun, j'ai la peau résistante, mais je me souviens avoir attrapé de forts coups de soleil dans mon enfance, sur les épaules notamment. A part une surveillance fréquente, que puis-je faire pour éviter un mélanome? Quelle est la proportion de risques pour que je sois un jour victime d'un cancer de la peau?
Ca dépend à quel âge vous avez attrapé vos coups de soleil. Il faut vous faire surveiller car même si vous êtes brun, vous n'êtes pas exempt de risques de mélanome. Il faut faire attention, cela dépend aussi de l'hérédité, c'est difficile de répondre à distance.

 

Sommaire