"Il faut changer nos habitudes au soleil" Eviter le coup de soleil

Que faire en cas en cas de gros coup de soleil chez un enfant ?
Dr Lemaire : Tout dépend de l'âge de l'enfant.
S'il a moins de 2 ans et que la surface de son corps est atteinte à plus de 80%, il faut directement aller à l'hôpital, car il y a un risque de déshydratation grave.
Après, tout dépend de la gravité du coup de soleil. C'est une brûlure de second degré dès qu'il y a des cloques, des bulles. Il faut dans ces cas-là consulter un médecin. Les risques majeurs pour l'enfant sont la déshydratation en premier lieu, la probabilité d'avoir une cicatrice indélébile et, sur le long terme, évidemment, les fameux cancers de la peau.
De manière générale, si un coup de soleil s'accompagne de bulles, de cloques, il faut directement aller voir un docteur.
Sinon, pour les cas classiques, il y a des crèmes anti-inflammatoires disponibles sans ordonnance chez le pharmacien, la fameuse Biafine notamment. Par ailleurs, il faut refroidir la peau, bien hydrater l'enfant en le faisant boire, lui mettre des vêtements en coton et ne plus l'exposer au soleil au moins pendant un mois. On peut aussi utiliser des crèmes à la cortisone mais elles sont disponibles sur prescription médicale uniquement et il ne vaut mieux pas faire d'automédication. Ces conseils sont applicables chez l'adulte. Et il faut bien retenir qu'il ne faut pas emmener un enfant de moins de 2 ans à la plage et que daéns tous les cas, il doit être protégé par des vêtements, de la crème solaire, un chapeau et des lunettes de soleil.

De manière plus générale, il faut s'exposer progressivement, en dehors des heures chaudes (11h-16h), sinon on risque un coup de soleil cuisant.

 

Sommaire