Ces questions dermato qu'on n'ose pas poser Les poux se logent-ils uniquement sur les têtes sales ?

Ne traite-t-on pas de pouilleuses ces personnes pas très propres sur elles, qui n'ont visiblement pas visité une salle de bains depuis des lustres ? Conséquence directe de cette croyance : lorsque quelqu'un a des poux à l'école, c'est la honte assurée. Et la mise à l'écart, voire en quarantaine puisque les poux adorent sauter d'une tête à l'autre.

Brisons tout de suite cette idée reçue qui a traumatisé des générations d'écoliers : non, les poux ne sont pas liés à un manque d'hygiène. Il n'y a pas non plus de tête à poux : n'importe qui peut en attraper. "Les poux se nourrissent de sang sur le cuir chevelu, explique la dermatologue Marie-Estelle Roux. Peu importe la séborrhée du cuir chevelu ou la saleté des cheveux. D'ailleurs, les enfants atteints ont rarement les cheveux gras." En revanche, il est vrai que les poux préfèrent les cheveux longs aux cheveux courts.

Quelques précautions peuvent être prises pour éviter les poux au maximum.

 Si votre enfant a les cheveux longs, attachez-les-lui pour aller à l'école. Les petites bêtes s'y logeront beaucoup moins facilement.

 Faites-lui bien la leçon : il ne faut jamais s'échanger bonnets, écharpes et autres élastiques pour les cheveux.

 Scrutez régulièrement la tête de votre enfant, afin d'endiguer l'épidémie avant qu'elle ne s'installe vraiment. Si vous laissez les poux s'installer, ils vont pondre des centaines de lentes, qui vont à leur tour donner naissance à des poux, qui vont pondre des lentes, etc.

 Pour les mêmes raisons, traitez dès l'apparition des premières lentes (plus faciles à repérer que les poux puisque blanches et immobiles). Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

A lire aussi :

Sommaire