Ces questions dermato qu'on n'ose pas poser L'herpès génital, comment ça s'attrape ?

L'herpès génital se caractérise par de petites vésicules douloureuses qui apparaissent de façon intempestive sur les organes génitaux, masculins comme féminins. 

Non seulement ça fait mal, mais c'est de surcroit particulièrement inesthétique, voire assez dégoûtant. L'herpès évolue par crises : il apparaît, puis disparaît pendant un laps de temps variable, peut ensuite revenir... Il n'est pas grave en soi, sauf chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Mauvaise nouvelle : l'herpès génital est TRES contagieux. Bonne nouvelle : comme beaucoup d'infections sexuellement transmissibles, il est possible de s'en protéger.

 Avant toute chose, il faut proscrire les rapports sexuels avec une personne contaminée en période de poussée d'herpès, elle est alors particulièrement contagieuse.

 La contagion peut aussi se faire hors des périodes de poussées. Il convient donc d'utiliser des préservatifs si vous avez des rapports sexuels avec une personne que vous savez infectée ou avec tout nouveau partenaire.

 Attention : cela vaut aussi pour les rapports bucco-génitaux... En effet, l'herpès labial peut se transmettre aux parties génitales et inversement (mais c'est plus rare).

 Le risque de transmission de la mère à l'enfant existe également si la maman fait une poussée d'herpès au moment de l'accouchement. Si le bébé le contracte, cela peut alors s'avérer très dangereux car son système immunitaire n'est pas encore efficace. Il faut donc penser à avertir les médecins avant l'accouchement pour qu'ils puissent mettre en place les précautions nécessaires.

 

 

Sommaire