Piercing, tatouage : les précautions à prendre Grossesse, lésions : les principales contre-indications

Que ce soit pour des raisons de santé ou à cause d'une peau fragile, il existe de nombreuses situations dans lesquelles il ne vaut mieux pratiquer aucun geste de modification corporelle. Dans ces cas-là, mieux vaut avoir un avis médical et prendre son mal en patience.

N'oubliez pas que si le tatoueur ou l'artisan du piercing auquel vous avez à faire ne vous interroge pas sur votre état de santé, vous avez de quoi vous inquiéter et fuir son salon ! Voici les principales contre-indications au tatouage ou au piercing :

femme enceinte.
Femme enceinte. © sborisov - Fotolia.com

- Les personnes atteintes de maladies chroniques qui affectent les défenses immunitaires de l'organisme. Cancers, maladies du sang, diabète, sida ou maladies génétiques peuvent favoriser la survenue d'infections. Dans ces cas-là, n'hésitez pas à demander un avis médical avant de commencer les démarches.
- L'utilisation prolongée de certains médicaments peut entraîner une baisse des capacités du système immunitaire. Les principaux médicaments concernés sont les corticoïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), qui sont très fréquemment prescrits.
- Les maladies chroniques de la peau
, parmi lesquelles l'eczéma est la plus fréquente, fragilisent le revêtement cutané. Est-il opportun dans ces cas-là de se faire tatouer ? Rien n'est moins sûr...
- Les femmes enceintes
, car que ce soit un tatouage ou un piercing, la peau modifie son élasticité et cela se ressent sur le motif ou le trou. Par ailleurs, il semble qu'un piercing durant la grossesse augmente les vergetures car le trou devient le point de départ de tiraillements et de distentions de la peau.
- Les adolescents
doivent nécessairement avoir une autorisation parentale où alors être accompagné de leurs parents.  

Sommaire