Piercing, tatouage : les précautions à prendre Choisir le bon tatoueur

En France, ce sont 100 000 personnes qui, chaque année, se font percer une partie du corps. Comme il n'existe pas de réglementation stricte imposée à l'industrie du piercing et du tatouage, il est primordial de bien choisir le professionnel et ne pas hésiter à le questionner quant à son mode opératoire.

Néanmoins, il existe un certain nombre de textes et de recommandations concernant la pratique professionnelle que les artisans choisissent de respecter (ou pas). Certains tatoueurs peuvent ne pas être très sérieux que ce soit sur le plan artistique ou sanitaire.

un bon tatoueur doit notamment se laver les mains avant de commencer à
Un bon tatoueur doit notamment se laver les mains avant de commencer à travailler et porter des gants. © christianalm - Fotolia.com

Un bon tatoueur doit interroger son client sur d'éventuels problèmes médicaux et expliquer que ceux-ci peuvent entraîner des contre-indications à la pratique d'un geste de modification corporelle. Il doit aussi vérifier l'état de la peau ou de la muqueuse à l'endroit où va être effectué le geste. La présence de lésions (boutons, plaies, suintements, croûtes, rougeur anormale, etc.) ou d'une infection récente de la région (notamment infections génitales ou problèmes dentaires) doivent conduire à prendre un avis médical avant de réaliser le geste.

Question de bon sens mais il est utile de le rappeler : vérifiez que la salle soit propre, les outils stérilisés ou, encore mieux, à usage unique pour l'aiguille du piercing par exemple. L'artisan doit nécessairement se laver les mains avant l'intervention et ce, même s'il porte des gants. Il doit également bien nettoyer la zone de peau sur laquelle il va travailler avec un antiseptique.

Dans le cas d'un tatouage au henné, il est important de demander la composition du produit utilisé et de demander à voir le mélange. Il doit être en effet de couleur orangée et non de couleur noire, preuve qu'il aurait été mélangé à d'autres produits, pas toujours inoffensifs pour la santé.

Sommaire