Garder une belle peau Les injections sont-elles une solution ?

Vous reprendrez bien un peu de collagène par ci ? Et un peu de Botox par là ? Sans oublier de l'acide hyaluronique... Aujourd'hui, la panoplie de substances injectables dans la peau pour lui conserver un bel aspect (ou pas...) est très diversifiée. Les injections commencent même à supplanter la chirurgie classique.
Mais attention aux dérives. Par exemple, à trop en abuser, de nombreuses stars, au charme naturel indéniable, se retrouvent avec un visage figé inexpressif au possible. C'est cher payé pour effacer quelques rides qui n'auraient peut-être en rien gâché leur beauté naturelle. Car le risque avec les injections, c'est de devenir accro et de s'en faire faire pour tout et pour rien. Il existe trois grands types de produits injectables pour combler les rides :

 La toxine botulique, commercialisée sous le nom de Botox par le laboratoire Allergan. D'abord utilisé en ophtalmologie pour traiter le strabisme et le nystagmus, l'intérêt dermatologique du Botox ne commence à être exploité qu'à partir des années 1990. Il est aujourd'hui reconnu comme un traitement efficace et sûr des rides d'expression (rides du lion, rides de la patte d'oie et du front). Son utilisation reste cependant très règlementée et le praticien doit être bien entraîné. Il faut donc bien le choisir. L'effet est toujours transitoire (4 à 8 mois).

 L'acide hayluronique est une substance naturellement présente dans notre peau. Elle joue en quelque sorte un rôle d'éponge naturelle en captant l'eau dans les couches les plus profondes pour assurer une bonne hydratation. Il est injecté dans la peau par une fine aiguille et le produit se mélange directement avec l'acide naturellement présent. Avec plus de volume, la peau reprend son aspect initial et la ride est résorbée. A noter que ce produit se dégrade tout seul dans l'organisme. Ainsi, il faut se afire piquer régulièrement si l'on veut un résultat durable.

 Le collagène : comme l'acide hyaluronique, le collagène est injecté dans la peau par des piqûres. Ce produit, naturellement produit par l'organisme, est surtout destiné aux rides superficielles, ridules, cicatrices légères. Un peu moins efficace que l'acide hayluronique sur la durée, il présente néanmoins l'avantage de causer moins de rougeurs et de douleurs après l'injection.

Rides du lion ou du front, code-barre au-dessus des lèvres, pattes d'oie autour des yeux, pommettes affaissées, toutes les expressions du visage sont susceptibles d'être modifiées, remplies, comblées. Bref, il est possible, avec de simples piqûres, d'effacer les traces du temps qui passe.

Car aujourd'hui, la mode est à ces produits résorbables dits de comblement ou de remplissage, beaucoup moins risqués que la chirugie classique. Mais à raison d'une injection à 300 euros à renouveler tous les 6 à 12 mois, la facture risque de devenir salée. D'autant qu'il est facile de tomber dans l'engrenage de la piqûre. Avant de vous lancer dans l'aventure, il faut bien évidemment demander conseil à votre dermatologue, qui saura vous orienter vers un professionnel compétent.

Il faut savoir se montrer très prudent avec les différents professionnels et les produits que l'on peut trouver sur le marché.

Sommaire