Brûlures : bien réagir pour limiter les séquelles Se soigner : pommade hydratante et antiseptique

Rassurez-vous, les brûlures très graves sont tout de même relativement rares. La plupart du temps, vous pourrez, avec quelques précautions, soigner vous-même la plaie.

 

 Lorsque la brûlure est vraiment superficielle et ne présente pas de cloques : après refroidissement de la plaie, appliquez une crème hydratante spéciale brûlures. La plus connue est sans doute la Biafine, largement utilisée en cas de coups de soleil. N'hésitez pas à masser pour bien faire pénétrer la crème. Selon la localisation, vous pouvez recouvrir d'une compresse stérile. Renouvelez l'application plusieurs fois par jours, jusqu'à ce que la douleur et la rougeur aient disparu. En une semaine, il ne devrait plus y paraître.

 

 Même procédé lorsqu'il s'agit d'une brûlure de second degré superficielle. Cependant, ce type de brûlure exige plus de surveillance. Dans un premier temps ne percez pas les cloques, à moins qu'elles ne soient situées dans un endroit où les frottements deviennent trop douloureux. Dans ce cas, optez pour une aiguille stérile et percez-les délicatement, en faisant ressortir le liquide situé à l'intérieur.

Commencez ensuite par désinfecter la plaie à l'aide d'un antiseptique non alcoolisé. Puis appliquez la crème hydratante, soit directement sur la plaie, soit sur une compresse que vous appliquerez ensuite sur la brûlure. Petite astuce : dans tous les cas, versez d'abord la pommade sur une compresse, que vous utiliserez pour étaler la crème sur la plaie. Cela évite une éventuelle contamination du tube de pommade par des bactéries. Surveillez très soigneusement et très régulièrement la plaie, pour déceler tout début d'infection, qu'il faudrait enrayer au plus vite.

Pas d'antiseptique alcoolisé

 

 Pour soulager la douleur, vous pouvez prendre un antalgique. Pour les enfants, c'est le paracétamol qui doit primer.

 

 Au moindre doute quant à l'aspect de la peau, à la douleur... Consultez votre médecin ou votre pharmacien. La plaie doit être traitée dans les meilleures conditions pour une cicatrisation optimale.

 

 Quelques gestes à éviter :

- N'utilisez pas d'éosine : sa coloration rouge ne permettrait pas de voir l'état de la peau en dessous, notamment en cas d'infection.

- Pas d'antiseptique alcoolisé : il serait trop douloureux et risquerait d'endommager les cellules de peau déjà fragilisées.

Sommaire