Brûlures : bien réagir pour limiter les séquelles 1, 2, 3, 4... Reconnaître le degré de la brûlure

 

Vous vous en doutez, la douleur et les conséquences ne sont pas les mêmes selon que la peau est passée au chalumeau ou qu'elle a simplement eu un peu chaud sous le soleil des tropiques. En fait, il existe 3 degrés de gravité pour une brûlure, que l'on distingue comme suit :

 
  Premier degré  : la peau est rouge et douloureuse ; elle est sèche et ne présente pas de cloques. Seule la surface de la peau est endommagée, de façon bénigne. C'est le type de brûlure qui peut survenir après un coup de soleil léger ou au contact d'une eau trop chaude, par exemple.

 
  Deuxième degré superficiel  : la peau est rouge, douloureuse et des cloques se sont formées à la surface. Parfois,elle est même fendillée. Ce type de brûlure est un peu plus grave. Elle peut survenir lors d'un coup de soleil très important (endormi en plein soleil à l'heure de la sieste...).


  Deuxième degré profond  : comme son nom l'indique, dans ce type de brûlure, les couches situées sous l'épiderme sont également atteintes. La peau est rouge mat, mais avec de petites zones blanches, la douleur est très importante. L'épiderme est détruit.


  Troisième degré  : la peau revêt un aspect cartonné, dont la couleur peut varier du beige au noir. Le patient ne sent pas la douleur car la peau est détruite dans toute sa profondeur. Les poils, ongles, etc. qui se situaient dessus vont tomber.


  Quatrième degré  : la peau est carbonisée, dure et noire. Même les éléments qui se trouvent en dessous ont souffert : muscles et os peuvent être endommagés.


Mesurer l'étendue

Au-delà de la profondeur de la brûlure, pour estimer sa gravité, les médecins prennent également en compte son étendue : plus la brûlure est large, plus elle est grave et potentiellement handicapante.

 

Pour avoir un ordre d'idée (et pouvoir informer les secours par téléphone si besoin), on estime que la surface de la main (doigts joints) représente 1 % de la surface totale de la peau sur le corps. Il suffit donc de comparer l'étendue de la plaie à la taille de la main pour avoir une idée du pourcentage de peau endommagé. 

 

Urgences