Chutes de cheveux : causes et solutions Pertes de cheveux saisonnières

votre peigne est plein de cheveux ?
Votre peigne est plein de cheveux ? © Polina Nefidova - Fotolia.com

Rassurez-vous nous perdons chaque jour entre 50 et 100 cheveux. La cause, c'est que nos cheveux se renouvellent, et qu'il faut bien en perdre, pour laisser la place à des nouveaux.

Reste que les pertes de cheveux sont plus ou moins intenses en fonction de votre chevelure. Si vous avez par nature très peu de cheveux, vous en perdrez moins que si votre chevelure est très dense.
Malgré tout, vous avez l'impression que vous perdez plus vos cheveux qu'en temps normal ? Avant de paniquer, sachez que le cycle pilaire n'est pas parfait et qu'il arrive qu'il soit légèrement modifié en fonction de l'âge, de la saison, de l'état physiologique :

 A l'automne et au printemps par exemple, sous l'influence des variations hormonales, on observe parfois une accélération de la phase de chute de cheveux. L'explication ? Les follicules possèdent des récepteurs à certaines hormones, comme les oeœstrogènes ou la progestérone. Si pour une raison ou pour une autre, nous sommes soumis à des variations hormonales, cela se répercute sur nos cheveux. Une grande quantité de follicules pileux entrent simultanément en phase catagène et les cheveux tombent davantage.

 Après la grossesse : pendant la grossesse, les hormones sexuelles féminines (œoestrogènes et progestérones) augmentent. Les cheveux sont protégés et en bonne forme. Mais après l'accouchement, c'est le contraire, le taux d'hormones chute. La phase de croissance est stoppée, un grand nombre de cheveux passe en phase catagène, puis en phase télogène. Résultat, trois mois plus tard, les femmes remarquent que leurs cheveux tombent. 

 A la ménopause : la ménopause s'accompagnant de modifications hormonales, elle peut entraîner une chute de cheveux importante, ainsi qu'un changement d'aspect de la chevelure (cheveux plus fins, plus secs).

 Les périodes de stress : après un stress ou un trouble psychologique important, il arrive parfois que les cheveux stoppent leur croissance et entrent en phase de repos. Quelques mois plus tard (environ 3 mois), les cheveux commencent à tomber de façon diffuse. On parle alors d'alopécie aiguë diffuse.

 En cas de carences : certaines carences alimentaires, notamment les carences en fer ou en vitamines influent sur le cycle pilaire et peuvent être la cause de pertes de cheveux.

Quoi qu'il arrive, ces pertes de cheveux sont généralement diffuses et surtout réversibles. Autrement dit, les cheveux repoussent normalement. Si ce n'est pas le cas, c'est-à-dire que la perte de cheveux s'éternise dans le temps, qu'elle vous semble réellement anormale ou que vous observez que votre crâne s'éclaircit dans des zones déterminées, alors il est préférable de consulter un dermatologue.

Sommaire