Calvitie féminine : signes, diagnostic

La calvitie féminine, ou alopécie, correspond à une raréfaction ou une perte des cheveux. Selon les cas, elle peut être définitive ou bien temporaire.

Calvitie féminine : signes, diagnostic
© Subscription - Fotolia.com

Les causes d'une chute temporaire des cheveux sont généralement comportementales : soins capillaires inadaptés ou agressifs, stress, trichotillomanie, régime alimentaire déséquilibré. La perte de cheveux peut également être due à un traumatisme, aux effets secondaires de certains médicaments, ou bien à l'accouchement.
La calvitie féminine définitive est le plus souvent due à la ménopause. La protection assurée par les hormones féminines s'amenuise, causant une fragilisation des cheveux. L'hérédité peut également expliquer l'alopécie.

Les symptômes de la calvitie féminine :
L'alopécie féminine se manifeste par une perte de cheveux supérieure à la normale, soit supérieure à plus de 100 cheveux par jour.
Chez la femme, la chute de cheveux est plus diffuse que chez l'homme. La raréfaction des cheveux se manifeste de façon globale, en épargnant les côtés du cuir chevelu. Il est également possible d'observer un élargissement de la raie médiane.

Comment diagnostiquer la calvitie féminine ?
Le diagnostic de la calvitie féminine s'effectue en plusieurs étapes, afin d'en déterminer la cause et le traitement le plus adapté.
Dans un premier temps, le médecin procède à un questionnaire afin de connaître l'âge de la patiente, ses antécédents personnels et familiaux, et ses habitudes de coiffage. Questionnaire complété par un examen clinique du cuir chevelu.
Dans certains cas, des examens complémentaires seront nécessaires.

Quel traitement ?
S'il s'agit d'une alopécie temporaire, la chute cesse généralement après quelques mois et avec un traitement adapté. Le médecin peut prescrire un traitement à base de fer ou de zinc, ou bien l'application d'une lotion.
En cas d'alopécie définitive, une intervention chirurgicale peut être envisagée, afin de procéder à des micro-greffes folliculaires sous anesthésie locale.

Prévenir la calvitie féminine :
Il est possible d'éviter les chutes de cheveux en modifiant son régime alimentaire, son hygiène de vie, et ses habitudes cosmétiques.

A retenir :
* Raréfaction des cheveux.
* Temporaire ou définitive.
* Traitement médical ou chirurgical selon les causes.

Pour aller plus loin : Le diagnostic de l'alopécie, Université de Lyon.

Lire aussi :