Cabines UV : le gouvernement veut durcir la loi

La nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé la publication d'un décret pour renforcer la réglementation des cabines à UV en France. Le mélanome est chaque année à l'origine de 1 600 morts.

Cabines UV : le gouvernement veut durcir la loi
© RG - Fotolia

C'est le premier dossier traité par Marisol Touraine depuis sa nomination comme ministre en charge de la santé. Le projet de texte a pour but d'améliorer la protection des utilisateurs et utilisatrices des cabines à UV.

Chaque année, 10 000 nouveaux cas de mélanome sont détectés en France. Ce sont les ultraviolets, solaires ou artificiels, qui augmentent le risque de développement de la maladie. Or, contrairement à ce que certains lobbyings voudraient laisser entendre, les cabines de bronzage artificiel ne protègent absolument pas la peau mais au contraire augmentent le risque de cancer cutané en raison de l'exposition aux UV. Les cabines sont donc, comme l'exposition au soleil, classées comme "cancérogènes pour l'homme" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

Pas question pour le moment d'interdire les cabines de bronzage artificiel mais plutôt de renforcer les règles de sécurité, comme la disposition automatique de lunettes de protection aux clients, la mise en avant de messages d'avertissement des risques pour la santé ainsi qu'un encadrement plus strict de la publicité des centres de bronzage artificiel.

 

A lire aussi