Eviter les poussées d'eczéma

Vivre avec un eczéma chronique n'est pas toujours chose aisée. Pourtant, il est possible d'éviter les poussées en apprenant quelques règles d'hygiène de vie : éviter les allergènes, réduire le stress et prendre soin de sa peau.

Ca gratte, ça pique, ça démange et c'est rouge. La dermatite atopique, forme la plus répandue d'eczéma, s'accompagne de plusieurs symptômes pour le moins dérangeants. Elle se manifeste essentiellement sous forme d'inflammation non contagieuse de la peau accompagnée de vives démangeaisons, de rougeurs, de fines vésicules et de squames. Les symptômes peuvent durer une ou deux semaines ou se prolonger pendant des mois selon les cas. Par ailleurs, la variété des symptômes et leur intensité varient selon que ce soit une crise aiguë ou un eczéma chronique.

 

Attention à ne pas trop gratter les plaques, sous peine d'accentuer les risques d'infection. D'autre part, les personnes sujettes à la dermatite atopique présentent souvent, simultanément ou en alternance, diverses réactions allergiques liées à la nature génétique de leur maladie : asthme, rhume des foins, urticaire, allergies alimentaires. Ainsi, quelques précautions permettent de réduire les poussées et de soulager les démangeaisons.

 

Éviter les allergènes alimentaires

Ces derniers pourraient contribuer aux poussées d'eczéma atopique. Pour le savoir, le seul moyen est de consulter un allergologue pour qu'il vous fasse des tests d'allergies alimentaires afin de découvrir ainsi les aliments susceptibles de provoquer ou d'aggraver vos crises. Sinon, quelques aliments sont généralement reconnus pour leur potentiel allergène, apprenez donc à les connaître et à les consommer avec modération :   
  Arachides, noix et graines (Brésil, Grenoble, pacanes, pistaches, amandes, etc.). 
  Lait et produits laitiers. 
  Crustacés et mollusques. 
  Chocolat.

 

Une maison propre pour moins d'acariens
Hormis les allergènes alimentaires à éviter, il faut également veiller à bien entretenir son intérieur pour réduire la présence des acariens et de la poussière. Mieux vaut éviter la moquette et les tapis, mais si vous en avez, il faut passer l'aspirateur au moins une fois par jour. Aérer régulièrement la chambre et dépoussiérer les meubles font également partie des précautions d'usage. Friands de la chaleur des draps, les acariens apprécient particulièrement les literies. Vous pouvez donc éventuellement pulvériser des produits anti-acariens. Enfin, évitez de laisser la fenêtre ouverte toute la nuit car les taux de pollen sont très élevés au petit matin et ils s'infiltrent dans la maison. A noter que les cures thermales peuvent soulager certaines formes rebelles d'eczéma chronique.

 

Réduire le stress

S'il peut être bénéfique dans certaines situations, il peut parfois nous jouer de vilains tours. Le stress ayant vraisemblablement un rôle à jouer dans les réactions allergiques, autant l'éviter le plus possible. A ce jour, aucune étude n'a pu prouver une relation de causalité entre l'apparition de l'eczéma et le stress. Par contre, il est avéré que ce dernier peut en aggraver les symptômes ou provoquer des poussées. Donc, il faut détresser. Plus facile à dire qu'à faire ? Effectivement, il est difficile de s'affranchir des situations du quotidien qui font naître le stress. Mais avec un petit travail sur soi, quelques techniques de relaxation, il est tout à fait possible de le réduire autant que faire se peut. Apprenez à vous octroyer quelques fenêtres de détente : une petite course à vélo, une séance de yoga ou même une session shopping, tout est bon pour se détendre et penser à soi. AEnfin, parmi les conseils d'usage, il faut éviter de trop se gratter, les contacts répétés avec l'eau, les températures extrêmes et la chaleur humide.

 

Des questions, des témoignages à apporter ? Venez en discuter sur le forum santé !