Verrues : attention à la contagion !

Dues à des virus, les verrues peuvent se transmettre. Quelles sont les modes de contamination ? Comment se protéger ? Réponses.

Verrues : attention à la contagion !
© kudla

Certains types de virus de la famille des Human Papillomavirus (HPV) peuvent causer des verrues. Ces virus sont omniprésents.  Environ 50% des individus sont porteurs du papillomavirus sur la peau. Les HPV peuvent être transmis par contact direct de peau à peau (mode de transmission le plus fréquent) et par contact indirect via des objets sur lesquels des squames de peau infectées sont présents (sols, chaussettes, serviette de toilette...).  Les sols humides des piscines, douches publiques et plages sont particulièrement propices à la transmission des verrues plantaires. Les verrues génitales se transmettent, elles, lors des rapports sexuels génitaux, oraux ou anaux. 1% de la population sexuelle active serait atteinte de verrues génitales ou condylomes. La pénétration du virus dans l'organisme est rendue possible par la présence de petites plaies (égratignure, coupure microscopique, micro-abrasion des muqueuses lors des rapports sexuels...). Si le système immunitaire n'est pas assez fort pour éliminer le virus, une verrue peut se développer. Entre le moment où la verrue pénètre dans l'organisme et celui où la ou les verrues apparaît (apparaissent), il peut s'écouler plusieurs semaines voire mois.

Verrues génitales, des pieds et des mains : la prévention

Il n'est pas possible se se prémunir à 100% les verrues des pieds, des mains et des verrues génitales. Cependant, il est possible de limiter les contacts grâce à des mesures simples. Les principaux gestes d'hygiène à respecter ? Ne pas marcher pieds nus dans les lieux publics mais avec des tongs ou des sandales en plastique, ne pas toucher ou gratter les verrues d'une autre personne, ne pas échanger les objets intimes (serviette de toilette, rasoir, chaussette, maquillage...), ne pas se ronger les ongles (afin de ne pas créer d'éventuelles petites plaies sur les doigts), se laver les mains régulièrement et après un contact avec une verrue. En outre, il faut veiller à bien se sécher les mains et les pieds après lavage et à les hydrater pour éviter la peau sèche à risque de fendillement. Si vous avez une verrue, évitez de la faire saigner ou de la gratter car elle risque de se propager. Traiter une verrue dès son apparition permet de prévenir l'auto-contamination. Le port de préservatif protège seulement en partie du risque de contracter des verrues génitales. En effet, le virus peut infecter des parties du corps non protégées (vagin, vulve, anus...) lors de caresses intimes.

Lire aussi