Molluscum contagiosum : que faire ?

Le molluscum contagiosum est une infection virale très contagieuse qui touche essentiellement les enfants. A quoi est-elle due ? Quels sont les traitements ?… On fait le point.

© leungchopan

Molluscum contagiosum. Derrière ce nom quelque peu étrange se cache une infection virale de la peau qui touche principalement les enfants âgés de moins de 8 ans. Bénigne et contagieuse, elle affecte 2 à 10% des bambins. Si cette dermatose n'est pas grave, elle n'en demeure pas moins incommodante pour les personnes concernées qui peuvent en effet éprouver de la gêne et être isolées socialement.

Comment se traduit-il ? Une personne infectée présente en fait de petites papules non douloureuses de la même couleur que la peau. Mesurant de 1 à 5 mm de diamètre, elles apparaissent sur une ou plusieurs parties du corps. On les retrouve généralement sur les bras, la poitrine ou les jambes. Le visage peut être lui aussi atteint. Le molluscum contagiosum est difficile à identifier du fait qu'il puisse être facilement confondu avec de simples petits boutons.

A quoi est-il dû ? Cette pathologie se transmet par l'intermédiaire du virus molluscum contagiosum. Ainsi, un contact direct avec la peau d'une personne malade ou avec des objets contaminés peut provoquer l'apparition de la maladie. Mais elle peut aussi se disséminer chez un même individu. C'est pour cela qu'il vaut mieux veiller à ne pas gratter les lésions qui pourraient alors se propager à d'autres régions du corps.

Y a-t-il des précautions à prendre ? Cette infection étant très contagieuse, il est préférable d'éviter les contacts directs "peau à peau" entre enfants (piscine, jeux, objets contaminés…). Les enfants qui ont la peau sèche, de l'eczéma, des plaies, des écorchures, etc., ont par ailleurs plus de risques d'être touchés par cette infection.

Que faire ? Bien que cette pathologie soit bénigne, il est préférable de consulter un médecin pour mettre en place un éventuel traitement. Par ailleurs, afin de limiter la contagion, il y a quelques précautions à prendre :

  • Ne pas toucher ni gratter les lésions.
  • Bien se laver les mains après avoir touché une papule.
  • Eviter tout contact avec une personne malade y compris avec ses affaires personnelles (vêtements, serviettes, savon…).
  • Au sein d'une fratrie, baigner les enfants séparément.

Quels sont les traitements ? Du fait de la gêne et du risque de contagion qu'occasionne l'infection, les professionnels de santé ont plutôt tendance à opter pour un traitement. Celui-ci consiste alors en une destruction physique par le biais d'un curetage ou d'une cryothérapie, ou en une destruction chimique grâce à l'application de solution d'hydroxyde de potassium sur les boutons. Toutefois, il faut savoir que le molluscum contagiosum peut disparaître spontanément au bout de six mois et dans de rares cas, de cinq ans. Il est ainsi légitime de se demander s'il est nécessaire de le traiter. Certains médecins vont en effet choisir de ne pas prendre en charge la maladie et de la laisser régresser spontanément afin d'éviter les effets indésirables des traitements existants.

Lire aussi