Cancer de la peau : apprenez à limiter les risques

Le 28 mai 2015 a lieu la journée de prévention et de dépistage du cancer de la peau. Le point sur les facteurs de risque et les pratiques à adopter.

Cancer de la peau : apprenez à limiter les risques
© WavebreakmediaMicro

Les rayons du soleil commencent à s’installer, et avec eux nos envies de bronzage ! Pourtant, il est important de garder à l’esprit que soleil et santé ne font pas bon ménage… C’est pourquoi le Syndicat National des Dermatologues et Vénéréologues (SNDV), soutenu par l’Institut national du cancer (INCa) et le Ministère de la Santé, organise ce 28 mai 2015 une journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau. Pour cette 17e édition, n’hésitez pas à vous faire dépister gratuitement par un dermatologue dans un des 220 centres participant. Retrouvez le centre le plus proche de chez vous sur le site du SNDV , sur l’application mobile "SoleilRisk" ou en appelant le numéro vert 0 800 11 2015.

Peaux claires, grains de beauté, travail en extérieur... attention, danger ! Les personnes les plus sujettes au risque de cancer de la peau sont celles qui travaillent en extérieur, comme les agriculteurs, les employés du bâtiment ou encore les marins. Mais de manière générale, toute personne pratiquant un sport ou une activité de loisir qui les exposent aux rayons Ultra-Violets (UV) de manière régulière doit avoir conscience des risques. Les peaux claires, celles possédant plus de 40 grains de beauté ou de nombreuses tâches de rousseur sont particulièrement sensibles, mais les peaux mates et noires sont elles aussi concernées par les cancers de la peau, notamment au niveau des paumes des mains ou des pieds et des cicatrices dépigmentées.

Le soleil, votre pire ennemi. Les habitudes à prendre au quotidien pour limiter les risques consistent à tout faire pour fuir l’exposition prononcée au soleil ! De cette manière, pensez à :

  • Eviter le soleil entre 12h et 16h.
  • Vous couvrir de vêtements, chapeau et lunettes de soleil, ou à défaut d'appliquer une crème solaire haute protection en renouvelant l’application au minimum toutes les deux heures.
  • Rechercher l’ombre le plus possible.
  • Protéger les enfants.
  • Ne pas recourir aux cabines de bronzage.

Un dépistage précoce pour plus de guérison. En 2011, l’Institut national de Veille Sanitaire (InVS) estimait que le nombre de mélanome avait triplé entre 1980 et 2005 en France. En cause : le développement de la mode du bronzage et des cabines UV. Par ailleurs, pour l'année 2012, l’INCa annonçait 11 000 nouveaux cas de mélanome et plus de 1 670 décès liés à ce cancer. Parmi les cancers de la peau, les plus fréquents sont les carcinomes, assez faciles à traiter par intervention chirurgicale. Les mélanomes malins, quant à eux, représentent environ 10 % des cas et restent les plus délicats à soigner. Une guérison est possible lorsqu’ils sont détectés à un stade précoce, mais à un stade avancé, le taux de survie des mélanomes à 5 ans ne dépasse pas 20 %.

Lire aussi

En video : le cancer de la peau, comment ça marche ?