Les jeunes sont de plus en plus touchés par la myopie

En 2015, un jeune français sur quatre âgé de 16 à 24 ans serait myope. A l'occasion de la rentrée, l'Asnav rappelle l'importance de faire contrôler la vue des enfants régulièrement.

Les jeunes sont de plus en plus touchés par la myopie
© Alena Ozerova

Selon le dernier baromètre de juin sur la santé visuelle des Français, les jeunes passeraient près de 8 h par jour, les yeux fixés sur leurs écrans et seulement 40% d'entre eux feraient des pauses régulières lorsqu'ils travaillent sur ordinateur. Un phénomène croissant, qui pourrait jouer un rôle dans l'augmentation de la myopie chez les jeunes : un sur quatre âgé de 16 à 24 ans serait myope en France en 2015, selon une étude de l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (Asnav) publiée ce mardi. 

Une raison pour bannir les écrans à la maison ? Oui et non. La première chose à savoir, c'est de veiller à avoir une lumière homogène donc ne surtout pas regarder la télévision dans le noir et de surveiller la distance face à l'écran d'ordinateur (au moins 50 cm) en le plaçant toujours face à la personne. De plus, comme nous l'avait expliqué Véronique Morin, orthoptiste, "toute activité sollicitant exclusivement la vision de près doit être limitée. Cela peut être les écrans, mais aussi les livres, les coloriages ou les jeux de société. L'idéal est donc d'alterner la vision de près (le regard est porté à moins de 3 m) avec la vision de loin (plus de 3 m) afin de ne pas trop fatiguer les yeux de l'enfant et lui laisser des moments de repos visuel." L'Asnav préconise ainsi de faire des pauses régulières, toutes les 20 minutes environ, en portant son regard au loin. En pratique, pour les plus jeunes, veillez à ce qu'ils partagent leur temps entre des activités où ils utilisent leur vision de près (lecture, télévision, etc.) et des activités où ils vont "reposer" leurs yeux, des jeux en plein air notamment.  

Prévoir des contrôles réguliers chez l'ophtalmo. A l'occasion de la rentrée des classes, l'Asnav en profite donc pour rappeler "l'importance de faire contrôler la vue des jeunes enfants pour corriger d’éventuels défauts visuels pouvant impacter la scolarité". Et pour cause : 80% des informations liées à l'apprentissage passent par la vue, précise l'association. D'ailleurs, "30% des cas d’échecs scolaires dans l’enseignement primaire seraient dus à une détection tardive d’un problème de vue". Une bonne vue est donc essentielle et ce dès le plus jeune âge, à partir de la maternelle et surtout à l'école primaire, période à laquelle l'enfant apprend à lire et à écrire. Pourtant, 63 % des parents estiment encore qu'il n'est pas utile de faire le premier contrôle visuel avant l'âge de 4 ans.

Lire aussi